Sport › Football

Patrick Mboma: «Eto’o n’a pas fait un match exceptionnel»

L’ancien joueur revient sur la prestation des lions indomptables qui se sont imposés face aux éperviers du Togo (2-1), Samedi lors de la 3e journée des qualifications pour la Coupe du Monde 2014

Quelle lecture faites-vous du match Cameroun-Togo de ce samedi ?
Il y a eu beaucoup d’actions en début de match, ce qui a laissé augurer une belle partie et puis très longtemps on a été pris par des contres togolais et ça nous a coupé les jambes. Ce qui m’a ennuyé c’est de voir qu’il n’y avait pas de véritable fond de jeu et que d’un coup on n’a pas réussi à balancer la tendance. Maintenant, l’important c’est d’accumuler la confiance en gagnant. Donc l’essentiel c’est la victoire et pour cette victoire, les joueurs doivent être félicités. C’est bien d’être en tête du groupe, au moins ça permet de conserver le destin entre nos mains. Savoir que sur les trois matches qui restent, il y a deux matches à l’extérieur et ça ne va pas être simple.

Comment avez-vous trouvé la prestation de l’équipe du Togo ?
J’ai trouvé que les togolais étaient particulièrement bien disposés tactiquement et techniquement, ce qui n’a pas permis aux camerounais de vite trouver la faille. Finalement cette équipe du Togo qui n’était pas à mon sens fringante, a fait une prestation qui m’a presque surprise en ce sens que le début du match était comme je le souhaitais avec une nette domination du Cameroun. Mais derrière ce premier quart d’heure, il y a eu une équipe du Togo qui s’est pas très mal débrouillée en portant notamment des contres et ils auraient pu être vraiment meurtriers s’ils n’avaient pas fait preuve d’un manque de confiance. Je crois que c’est une équipe, sans vouloir la dénigrer, qui heureusement pour le Cameroun n’a pas été assez confiante quand elle était face au but de Itandje (portier camerounais, ndlr).

Pensez-vous que la présence d’Emmanuel Adébayor aurait pu changer quelque chose ?
Je me suis dit à la première mi-temps que si on avait eu Adebayor en face, on serait certainement mené au score. Je pense vraiment que Adebayor aurait pu apporter ce petit plus qui aurait permis aux contres togolais d’être assassins. On a eu la chance de ne pas avoir Adebayor en face, mais je ne veux par dire non plus que si Adebayor était là, le Togo aurait pu battre le Cameroun. Je pense que c’était un vrai soulagement pour nous.

Selon vous quel est le compartiment auquel il faut apporter quelques modifications dans l’urgence ?
Je pense que sur le groupe camerounais sans prendre nécessairement les 25, 32 joueurs qui ont été convoqués, on a réellement de quoi être performant dans tous les secteurs du jeu. Si on regarde le match d’hier (Samedi, ndlr), je pense qu’il y a eu sur l’aspect de la défense collective, des gros manques qui partaient parfois des attaquants, parfois d’un manque de positionnement intelligent des milieux de terrain et des défenseurs.

Ne pensez-vous pas qu’il manque actuellement à cette équipe du Cameroun un vrai meneur de jeu. Un véritable 10 à l’ancienne ?
Je pense qu’on est capable d’évoluer sans meneur de jeu type. Maintenant pour ça il faut trouver la bonne disposition tactique. Je n’ai aucunement envie de critiquer la disposition tactique d’Akono, mais je pense qu’il est possible de se tourner vers d’autres dispositions et voir d’autres hommes pour mettre la clarté dans notre jeu.

Vous avez fait partie de cette équipe et il y a beaucoup de choses qui se sont dites autour avant le match. Est-ce que ce genre de chose ne peut pas militer pour la performance moyenne ou la contre-performance d’un joueur ?
J’ai dit tout à l’heure que l’important était de ramener les trois points et pour ça les joueurs sont à féliciter. Ça c’est vraiment ce que je pense puisqu’au final on ne retient que la victoire. Maintenant est ce que quand il y a victoire ou échec on doit stigmatiser dans la défaite un joueur ou encenser dans la victoire un joueur ? Même si Samuel Eto’o a mis deux buts hier (samedi, ndlr), il n’a pas réalisé un match exceptionnel. Il a mis un but exceptionnel, il n’a pas réalisé un match exceptionnel. Ce n’est pas parce qu’il a mis deux buts qu’on doit le porter au panthéon. Si c’est pour l’ensemble de ces uvres depuis une décennie chez les lions oui. En tout cas moi j’ai été joueur et je ne me permettrai pas de tirer sur un autre joueur. Il est évident que l’entraîneur a cherché à mettre le meilleur 11, mais il est évident que tout le monde aura son opinion sur un joueur qui peut être meilleur qu’un autre et qui aurait pu apporter une meilleure contribution au groupe. Ça c’est la discussion qu’on aura toujours. Je suppose qu’on est dans une période de doute et je pense que lever le doute c’est laisser au moins les joueurs dans la victoire et l’entraîneur peut aller de l’avant.

On a aligné Itandje qui jouait pour la première fois avec les lions. Comment avez-vous trouvé sa prestation ?
Evoluer dans la cuvette pour la première fois n’a jamais été évidente. Il a pris un but qu’il pouvait difficilement éviter seul. Je l’ai aussi vu faire des arrêts. Il a fait des choses qui sont bien entendues à améliorer. Il a par exemple trop discuté, mais est ce que le fait de trop discuter est préjudiciable dans sa prestation de joueur ? je ne pense pas. C’est un choix osé d’Akono, mais si on regarde aussi la réalité, Ndy Assemblé malheureusement aujourd’hui ne joue pas régulièrement en club.

Est-ce qu’on peut dire qu’on a trouvé le numéro 1 ?
C’est difficile de trouver un numéro 1 et c’est difficile de voir un joueur titulaire sur sa première prestation. Il n’y a pas eu beaucoup de joueurs dans cette équipe du Cameroun qui dès leur premier match ont fait des choses exceptionnelles et qu’on a vu tout de suite qu’ils allaient rester là pour des décennies. Je pense qu’il y a encore de la concurrence à ce poste et que Charles devra être aussi bien dans son club que chez les lions pour garder sa place très longtemps.

Patrick Mboma, Ancien lion indomptable

journalducameroun.com/photo sylvestre Kamga)/n

À LA UNE
Retour en haut