Personnalités › Success Story

Patrick Mboma vole au secours des éléphants d’Afrique centrale

L’ancien international camerounais a entamé une tournée par le Gabon jeudi. Il se rendra également au Congo-Brazzaville et en RDC où ces pachydermes sont menacés de disparition

Après les terrains de football, l’ancien international camerounais, Patrick Mboma se lance dans un nouveau défi: la défense des éléphants de forêt dans la région Afrique centrale. Il a entamé jeudi, 04 septembre, au Gabon une tournée qui se poursuivra au Congo-Brazzaville et en République démocratique du Congo, où ces pachydermes sont menacés de disparition.

«Chez moi au Cameroun dans le parc de Bouba Ndjida, il y a un peu moins de deux ans, quatre cents éléphants tués en un mois». C’est l’ancienne vedette des Lions indomptables qui parle ainsi. A cause de cette macabre comptabilité, Patrick Mboma n’a pas hésité lorsqu’il a été consulté pour devenir l’ambassadeur de bonne volonté pour lutter contre le massacre des éléphants en Afrique centrale.

La situation dans la région est grave. Le Gabon a par exemple perdu 11 000 éléphants ces dix dernières années selon le Fonds mondial pour la nature. La République démocratique du Congo ne compte plus que 7 000 éléphants contre 100.000 il y a vingt ans seulement. Au Congo-Brazzaville, les braconniers déjouent aussi la vigilance.

Patrick Mboma sillonne la sous-région pour apporter son message aux braconniers et leurs complices: «Stoppez maintenant vos velléités, stoppez vos efforts dans cette criminalité parce que nous combattrons pour la biodiversité». Après cette tournée, Patrick Mboma souhaite organiser un week-end pour la protection des éléphants d’Afrique.

Patrick Mboma
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé