Politique › Institutionnel

Paul Biya aux premiers rangs à la canonisation des papes Jean XXIII et Jean-Paul II

A Rome hier, lors de cet événement, le président camerounais était assis en première ligne à côté d’une vingtaine d’autres chefs d’Etat

Le président de la République du Cameroun, Paul Biya, a assisté hier dimanche 27 avril 2014 à la Place Saint-Pierre de Rome, en compagnie de Son épouse, Madame Chantal Biya, à la Canonisation des Papes Jean XXIII et Jean Paul II. Le Président Paul Biya et Son épouse étaient assis aux premiers rangs, sur le parvis de la Basilique vaticane, aux côtés d’une vingtaine d’autres Chefs d’Etat et une trentaine de chefs de Gouvernement. Le couple Présidentiel camerounais tenait à honorer de sa présence l’élévation à la sainteté de deux Souverains Pontifes qui ont eu une relation particulière avec le Cameroun. Le Pape Emérite Benoît XVI avait aussi pris place à gauche de l’autel, au premier rang parmi les cardinaux concélébrants. Il a reçu chaleureusement l’accolade du Pape François.

Mais le moment le plus émouvant de ce dimanche de la Divine Miséricorde a eu lieu en tout début de cérémonie. Devant près d’un million de personnes venues de tous les coins du monde et rassemblées Place Saint-Pierre de Rome, le Pape François a déclaré solennellement en latin : « Nous déclarons et définissons saints les bienheureux Jean XXIII et Jean Paul II, et nous les inscrivons dans le catalogue des saints et établissons que dans toute l’Eglise ils soient dévotement honorés parmi les saints ». La foule des fidèles a alors acclamé les nouveaux Saints pendant que les cloches résonnaient dans les églises de la Ville éternelle. Des reliquaires des deux Papes ont ensuite été déposés près de l’autel. L’un contenant un morceau de peau de Jean XXIII, l’autre une petite fiole de sang de Jean-Paul II.

Dans son homélie, le Pape François a souligné que ces deux Papes du XXème siècle « ont connu les tragédies, mais qui n’en ont pas été écrasés. En eux, Dieu était le plus fort ». Il a insisté sur la « vivante espérance », avec une « joie indicible et glorieuse » » que portaient Jean XIII et Jean-Paul II. « L’espérance et la joie que le Christ ressuscité donne à ses disciples, et dont rien ni personne ne peut les priver » a-t-il précisé.

Le Pape a souligné que Jean XXIII avait montré, « dans la convocation du Concile, une délicate docilité à l’Esprit Saint. C’est le grand service qu’il a rendu à l’Église ; il a été le Pape de la docilité à l’Esprit ». Il a salué en Jean-Paul II le « Pape de la famille », rappelant que lui-même avait dit un jour qu’il aurait voulu qu’on se souvienne de lui comme du Pape de la famille.

A la fin de la messe, avant la prière du Regina Coeli, qui remplace l’Angélus en cette période de l’année, le Pape François a remercié tous ceux qui ont voulu rendre hommage à deux Papes qui ont contribué de façon indélébile à la cause de la paix et au développement des peuples. Puis, les délégations étrangères, parmi lesquelles celle du Cameroun, représentée par le Chef de l’Etat et son Epouse, Madame Chantal BIYA ont défilé devant le Pape François pour le saluer.

Le chef de l’Etat camerounais a pris part, le 27 avril 2014, à la messe de canonisation des papes Jean XXIII et Jean-Paul II
PRC)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé