Politique › Institutionnel

Paul Biya en route pour le sommet de Copenhague

Il fera une halte à Paris où il est invité à un déjeûner de travail à l’Elysée mercredi 16 décembre

Paul Biya se jette dans la bataille climatique
La seule incertitude sur la présence du chef de l’Etat camerounais à la conférence des nations unies sur les changements climatiques était le jour effectif de son départ. Le report de la conférence des chefs d’Etat de la sous-région Afrique centrale était un bon indicateur, autant que la conférence de presse donnée par Pierre Hélé, le ministre Camerounais en charge des questions d’environnement. C’est finalement ce mardi 15 décembre 2009 en début d’après-midi, que Paul Biya a quitté le Cameroun pour Copenhague au Danemark, où il retrouvera les autres chefs d’Etat et de gouvernement. Le président camerounais arrivera dans la capitale danoise, à un moment les chances d’adoption d’un accord proche de la volonté des Etats africains sont très mince.

Le Cameroun s’aligne sur la position africaine
Au cours de sa conférence de presse qu’il a donnée vendredi 11 décembre dernier, le ministre Hele Pierre a précisé la position du gouvernement camerounais. La position du Cameroun s’alignent sur celle de l’Afrique et put se résumer en deux points : participer activement à la réduction des gaz à effet de serre, si en contrepartie les pays développés consentent à apporter une aide financière substantielle, réduire leur taux d’émission aux normes fixées par le protocole de Kyoto, et opérer le transfert de technologie nécessaire pour permettre une facile reconversion aux énergie dites propres. Pays dont le territoire héberge une grande partie de la forêt du Bassin du Congo, le Cameroun s’engage à la Réduction des gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation), dans l’optique d’une gestion durable des forêts, avec pour objectif, le développement des puits de carbone et la prise en compte des efforts des pays concernés, dans un mécanisme de financement tourné vers un marché de carbone.

Les problèmes spécifiques du Cameroun
La situation du Cameroun en Afrique est particulière. D’un bout à l’autre de son territoire les problèmes liés aux changements climatiques ne sont pas les mêmes. Au nord, le pays aura besoin du soutien de la communauté internationale pour éviter une catastrophe humanitaire, lié à un assèchement complet du Lac Tchad. Ce sont près de 20 millions de personnes qui se retrouveraient du jour au lendemain dans la nécessité d’une aide substantielle. Au sud du territoire l’effort à fournir est inverse. L’objectif majeur est de capitaliser l’importance de la forêt qui constitue un véritable poumon après l’Amazonie. Les experts pensent qu’une onde diplomatie climatique du Cameroun lui permettrait de jouer un rôle important dans les négociations finales à Copenhague.

Faire mieux que s’aligner
Pourtant le pays a choisi d’aligner sa position intégralement sur celle de l’Afrique, une position qui au fond tient plus de la volonté de voir des financements consentis par les pays riches que de véritablement contenir les effets néfastes des changements climatiques. Il y’a trente ans que les scientifiques ont soulevé la nécessité de surveiller l’exploitation industrielle et la destruction des forets. Durant cette période aussi, la forêt camerounaise a été surexploitée sans véritable politique de compensation. Au nord les autorités des pays situés au bord du lac Tchad dont le Cameroun, l’ont vu mourir sans rien faire. Cette inactivité de départ a placé le pays dans une situation complexe. A moins d’une surprise de dernière minute, la présence du président Biya ne sera malheureusement d’un secours plus grand pour la zone du bassin du Congo, la zone du bassin du lac Tchad, pour le Cameron tout court. C’est pourquoi certaines organisations invitent les politiques camerounaises à multiplier les actions locales de protection de l’environnement.

Paul Biya
www.plusnews.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut