Dossiers › Focus

Paul Biya livre son testament à la jeunesse camerounaise

Dans un discours à l’architecture inédite, Paul Biya a appelé ses jeunes compatriotes à prendre la relève…dans les prochaines décennies

Tradition respectée. Comme chaque année, en prélude à la fête nationale de la jeunesse qui se célèbre au Cameroun le 11 Février, le président Paul Biya s’est adressé à ses jeunes compatriotes. Le 10 Février. Rompant avec une construction traditionnelle de son discours (bilan des actions effectuées et promesses pour l’année suivante), le président a plutôt, comme mû par l’intuition du laboureur sentant venir sa fin prochaine, prodigué des recommandations à ses jeunes compatriotes pour leur demander de préserver les acquis conquis depuis l’indépendance du pays et moderniser le Cameroun. Une sorte de message testamentaire.

Rappelant que le Cameroun célèbre ses 50 ans d’indépendance cette année, « L’année 2010 … ne sera pas une année comme les autres. Elle marquera en effet le cinquantième anniversaire de notre accession à la souveraineté », le président a tenu à indiquer que depuis lors, des progrès ont été accomplis, « quoi qu’en pensent certains ». « Jetez un coup d’ il sur ces photos jaunies prises à l’aube de notre indépendance. Nos villes n’étaient que de gros villages, nos routes des pistes poussiéreuses. La majorité de notre peuple n’avait pas accès à l’école et encore moins à l’université, puisqu’il n’y en avait pas. Voyez le chemin parcouru » a t-il lancé.

Recommandations
Ce qu’il y a de véritablement nouveau dans le message du chef de l’Etat, c’est surtout les conseils qu’il donne à ses jeunes compatriotes dans la perspective d’une relève annoncée. Il demande aux jeunes de reconnaître le mérite de ceux qui ont lutté pour l’indépendance du Cameroun. « Le premier devoir que la fidélité à l’idéal des pionniers de notre indépendance vous impose, sera de préserver et de consolider les acquis des cinquante dernières années » prescrit-il. Il invite les jeunes à consolider le « système démocratique achevé » qu’il a contribué à mettre en place. « Il vous reviendra de continuer à le faire fonctionner sans heurts, dans un esprit de tolérance et conformément à l’intérêt général. C’est, vous le savez, la seule façon de garantir notre stabilité et d’assurer notre progrès économique et social » a t-il déclaré.

Après avoir marqué son satisfecit par rapport aux mesures prises concernant le système éducatif camerounais, il demande à ses jeunes compatriotes de mettre leurs compétences au service du développement de leur pays. « Les compétences que vous aurez acquises et qui feront de vous les élites de demain, devront être mises au service du développement de votre pays. Ce sera votre deuxième priorité. Il convient donc que vous vous y prépariez ». Le président a aussi évoqué des défis d’ordre internationaux que devront relever les jeunes. Il a parlé du réchauffement climatique, la pénurie alimentaire, la lutte contre les pandémies comme le Sida, le paludisme et la tuberculose.

Enfin, le président a demandé à ses jeunes compatriotes de « prendre le relais de la lutte contre la pauvreté qui touche près de 40% de notre population. Cette inégalité qui concerne tous les aspects de la vie : alimentation, santé, éducation, conditions d’existence, etc. est intolérable dans une société qui place la dignité humaine au premier rang de ses valeurs. Bien que des efforts notables aient été faits au cours des dernières années pour la faire reculer, je suis bien conscient que nous ne viendrons à bout de la pauvreté qu’au prix d’un engagement plus fort qui s’inscrira dans la durée ». »Je vous en crois capables » a martelé le chef de l’Etat. Un discours testamentaire qui, s’il semble indiquer que le chef de l’Etat pourrait bientôt passer le témoin à une nouvelle génération ne laisse pas non plus de place au rêve d’une alternance intergénérationnelle immédiate. Car, dans son esprit, les choses sont claires, ce sera… »au cours des prochaines décennies ».

Le Président Pau Biya
Journalducameroun.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé