Politique › Institutionnel

Paul Biya: Un acte pour «montrer l’importance qu’il y a à cultiver l’unité»

Le chef de l’Etat camerounais s’est exprimé pour donner la signification de la remise de peine accordée à certains prisonniers le 18 février 2014.

Après l’inauguration du monument des cinquantenaires de l’Indépendance et de la Réunification à Buea au cours de la journée du 19 février, le président camerounais a répondu à quelques questions de la presse. Celles du directeur de l’Information à la télévision publique nationale, Charles Ndongo. Concernant le décret pris le 18 février 2014 pour accorder des commutations et remises de peines, Paul Biya a expliqué que : « C’est pour montrer l’importance qu’il y a à cultiver l’unité. Nous avons voulu que ce soit un grand moment de joie et que cette joie atteigne même les personnes en marge en quelque sorte de la société. Certains retrouvent la liberté. Aussi, nous voulions que ce soit un grand moment de joie et d’allégresse pour renforcer l’unité nationale. »

Le chef de l’Etat a également apprécié le monument qu’il a inauguré. « Il est magnifique, très expressif et je crois qu’il représente réellement le Cameroun réunifié, l’unité camerounaise dans sa diversité. C’est une belle réalisation », a-t-il jugé. Sur la célébration du cinquantenaire de la réunification proprement dite, Paul Biya a invité ses compatriotes à renforcer l’unité. « C’est un événement intérieur, pour que les Camerounais se sentent plus unis, plus proches les uns avec les autres au-delà des diversités culturelles, linguistiques et cela c’est le but final. Les monuments sont des symboles mais ce qu’on veut c’est que les Camerounais se sentent de plus en plus unis », a déclaré Paul Biya au cours de son deuxième jour passé dans la région du Sud-Ouest.

le chef de l’Etat a souhaité qu’en ce cinquantenaire, les Camerounais se sentent plus unis
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé