Politique › Institutionnel

Paul et Chantal Biya ont regagné le Cameroun

Le couple présidentiel camerounais a achevé ce vendredi un «séjour privé en Europe» qui aura été émaillé par de nombreuses polémiques

Le couple présidentiel a regagné le Cameroun ce vendredi, 27 mars, en fin de journée, après un «séjour privé en Europe» qui aura été émaillé par de nombreuses polémiques.

Le 09 mars 2015, un peu plus d’une semaine après son départ du Cameroun, le président de la République avait dû arbitrer une controverse née à l’Institut des Relations internationales du Cameroun (IRIC), après la suppression de sept noms dans une liste de candidats admis au concours d’entrée en filière diplomatie, sous le prétexte du respect de l’équilibre régional. Le chef de l’Etat avait demandé à l’occasion au ministre de l’Enseignement supérieur de réhabiliter les candidats dont les noms avaient été supprimés.

Deux jours après cet arbitrage, le chef de l’Etat se retrouvait lui-même indexé par les médias dans un photomontage publié sur le site de la présidence de la République, et le présentant à la cérémonie de levée de corps de 39 soldats tombés sur le front dans l’Extrême-Nord et en Centrafrique. La cérémonie avait été organisée le 06 mars, au moment où Paul Biya avait déjà quitté le Cameroun. Face aux critiques, le ministre de la Communication avait jugé utile de voler au secours du président en attribuant le photomontage à un pirate informatique qui eut réussi à s’introduire par effraction sur le site de la présidence avant de rentrer la photo litigieuse. Le porte-parole du gouvernement a annoncé l’ouverture d’une enquête dont on attend les résultats à ce jour.

La polémique la plus aigüe n’est pas cependant venue du Cameroun, mais de la France à l’occasion de la publication par le site internet du journal le Monde, le 13 mars, d’un article sur la santé du couple présidentiel. Le Journal soutenait que Paul Biya s’était rendu en Suisse afin de suivre une opération chirurgicale et que la Première Dame, également, effectuait le contrôle d’une opération intervenue deux ans plus tôt en France. Le porte-parole du gouvernement et les médias publics camerounais avaient critiqué le Journal en qualifiant ses informations «d’allégations abjectes et malveillantes». Le couple présidentiel se porte «bien» avait martelé Issa Tchiroma Bakary.

Chose qui n’est pas courante, la radio publique nationale a publié ce vendredi en début de journée un communiqué du délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna, demandant aux «forces vives» de la capitale de se mobiliser, dès 15h00, le long de l’itinéraire que devait emprunter le couple présidentiel pour lui servir un «accueil exceptionnel et chaleureux».

Paul et Chantal Biya avaient quitté le Cameroun le 1er mars 2015.


PRC)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé