Culture › Mode

Peinture: De la spiritualité au centre culturel Francis Bebey

C’est le thème qui entoure les peintures du jeune artiste Sunng Nnu qui y expose ses uvres

Depuis vendredi 27 juillet 2012, le centre culturel Françis Bebey de Yaoundé la capitale camerounaise, accueille les travaux du jeune artiste peintre Sunng Nnu, de son vrai nom, Leonel Ngwa. Pour le vernissage, une trentaine de personnes se sont données rendez-vous à la descente du Parc, le quartier qui abrite le centre. Ils ont surtout pu y voir des peintures, où se mélangent abstraction et fascination. «J’ai choisi d’appeler mon expo Astral Navigation, dans le but de faire passer un message. Lorsqu’on se lance dans la navigation astrale, nous réalisons que les choses du monde physique sont passagères et donc sans grande valeur. A travers mes tableaux et mes travaux, je souhaiterais que ceux qui les parcourent, puissent s’y regarder tel qu’ils sont, ils y effectueront un voyage au plus profond de leurs êtres. Sur mes travaux j’invite aussi les individus à rechercher les vérités les plus complexes de leurs êtres, des vérités qui sont parfois difficiles à retrouver», a expliqué l’artiste parlant de ses travaux. Dans la salle, des experts et des curieux se sont montrés fascinés par la qualité du travail. «Pour ma part, je m’interroge sur ce qui peut emmener quelqu’un de si simple à faire des choses aussi complexes, et finalement je me suis interrogé sur la question de complexité, et je réalise que bien de gens apparemment calmes peuvent faire preuve d’une imagination incroyable», a fait remarquer un des participants au vernissage.

Les peintures du jeune Sunng Nnu, devraient rester au centre jusqu’à la fin du mois d’Août. «Cela fait partie de notre programme vacances. Nous souhaitons que les jeunes qui viennent au centre, puissent se poser la question de savoir qu’est-ce que c’est et pour paraphraser l’artiste, nous pensons que c’est là le premier pas du voyage vers la spiritualité astrale», a expliqué un des responsables du centre. Leonel Ngwa alias Sunng Nnu, est né dans la région du Nord-ouest. Très petit, affirme-t-il, il s’est épris d’amour pour les arts. Il a commencé à fabriquer des sculptures à base argile qu’il trouvait dans une rivière près de la maison familiale. Alors qu’il était à l’école primaire, il a commencé à dessiner les éléments du monde physique et naturel. Les choses vont changer le jour où il deviendra ami avec le fils d’un artiste réputé de la région du nord-ouest, Zante Spee. Avec ce dernier, il va définitivement se mettre aux beaux-arts et réalisera très vite une première exposition à succès dans le Centre culturel Zante. Aujourd’hui en marge de la peinture, Leonel Ngwa poursuit des études de cinématographie et de théâtre à l’université de Yaoundé I. Son nom d’artiste Sunn Nnu, il l’a choisi comme symbole de son idéal de vie. Il signifie «Parle vrai». «Le monde astrale dans lequel je me plonge aujourd’hui et dans lequel je veux plonger les autres, n’est rien d’autre qu’une quête permanente, de la vérité profonde qu’il y a en nous», explique l’artiste qui a déjà à son actif, quelques prix.

artiste peintre Leonel Ngwa alias Sunng Nnu
Journalducameroun.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé