Sport › Football

Performance des footballeurs camerounais: Stéphane Bahoken démarre en fanfare

Auteur d’un doublé pour la première titularisation de sa carrière en L1, le jeune attaquant camerounais de Nice a donné la victoire à son club face à Montpellier dimanche

Même dans un rêve, il n’avait jamais imaginé que ce dimanche du mois de mars puisse se transformer en conte de fées. Auteur d’un doublé pour la première titularisation de sa carrière en L1, Stéphane Bahoken a formidablement pris la relève de Cvitanich, Pentecôte et Maupay dans l’axe de l’attaque niçoise. Et ce n’est pas une passe en retrait loupée pour Bosetti du pied gauche en début de match qui a entamé son moral. « C’est vrai que je dois davantage m’appliquer sur le coup, a-t-il avoué, de sa voix posée. Et de raconter à Nice-Matin« ce rêve de gosse » : « Ce doublé, je l’ai vécu comme tout jeune footballeur marquant pour la première fois en L1. Avec bonheur ! Il faut continuer maintenant. Grâce à ces deux buts, je rentre vraiment dans la concurrence. » Dès l’entame, il a effectué un travail colossal de harcèlement qui a mis dans tous ses états la charnière Hilton-El Kaoutari, complètement déboussolée par l’impact dans les duels du colosse surnommé « le golgoth » par certains de ses coéquipiers. Il faut dire que du haut de son mètre 85, cette boule de muscle a de quoi faire trembler les défenseurs. Hier, il s’est aussi mué en renard des surfaces en inscrivant son premier but en L1 d’un plat du pied parfait suite à un service en or de Bauthéac. « Je lui avais dit que lorsqu’il me voyait déborder, il devait se trouver au premier poteau », confiait ce dernier. Sur le deuxième, il suit la frappe de Bruins qui échoue sur le poteau de Jourdren et marque de la hanche, « à la Lavezzi », rigole-t-il. À 20 ans, « Baho » s’est donc fait un prénom, lui le fils d’un ancien international camerounais Paul Bahoken passé, entre autres, par Troyes et Cannes. Possédant la double nationalité, Franco-camerounaise, il est grand temps qu’il soit appelé en sélection au Cameroun avant qu’il ne soit attiré par les sirènes de sa patrie d’adoption.

Convalescent
Dans l’autre match de cette 28ème journée de Ligue 1, PSG a battu Nancy (2-1). Le but nancéen a été inscrit par Benjamin Moukandjo. A la fin de la partie, l’attaquant camerounais a exprimé ses regrets sur le site officiel de Nancy : « Difficile de ne pas nourrir de regrets après avoir perdu au Parc des Princes (2-1) quand on a mené au score et touché à deux reprises les montants de Sirigu. « Forcément, confirme Benjamin Moukandjo. En première période, on a fait ce qu’il fallait pour mettre Paris en grande difficulté puis on a reculé. Cela s’explique d’abord par notre position au classement. Quand tu es relégable et que tu mènes au Parc des Princes, tu ne sais pas trop s’il faut défendre ou attaquer. Te rapprocher d’un bon résultat peut aussi augmenter ta peur de tout perdre. Et puis c’est aussi le PSG qui nous a fait reculer en revenant sur la pelouse avec un autre état d’esprit. Menez leur a apporté plus de profondeur et a davantage provoqué balle au pied que Pastore. » En ouverture de cette 28ème journée, Rennes, avec Makoun et Kana Biyik, titulaires, a été tenu en échec par St Etienne (2-2). Rennes n’a pas su tenir le score après avoir ouvert la marque à deux reprises mais n’a clairement pas démérité dans le jeu. Un résultat qui n’arrange personne malgré tout…En déplacement à Valenciennes, Lille, sans Aurélien Chedjou convalescent, est parvenu à prendre l’avantage grâce à deux phases arrêtées avant d’enfoncer le clou en fin de match pour obtenir une cinquième victoire de rang. Valenciennes a affiché un visage bien trop défensif pour espérer mieux. Vincent Aboubakar a remplacé Gregory Pujol, à la 73ème minute, sans rien montré. En revanche Gaétan Bong a disputé l’intégralité de la rencontre. En clôture de cette journée, Lyon et Marseille, avec Nkoulou, titulaire, se sont neutralisées (0-0) dimanche, lors d’un match prudent et cadenassé au milieu, permettent au Paris SG de doubler son avance en tête, désormais portée à quatre points sur l’OL et sept sur l’OM.

Stéphane Bahoken démarre en fanfare en inscrivant deux buts pour sa première titularisation

nicematin.com)/n

À LA UNE
Retour en haut