Opinions › Tribune

Peuple noir et peuple juif: le même combat

Par Alain Florent, African federalism Think Tank

Cher peuple noir suis fatigué d’entendre tes plaintes et jérémiades, qu’elles soient justifiées ou non. Peuple, je suis de tout c ur avec toi. Ton problème peuple est que tu n’aimes pas écouter et ton premier adversaire c’est toi-même, je suis obligé de te le dire. Il n’y a pas de race supérieure. Ça n’existe nulle part une race où une tribu qui possède des facultés intellectuelles particulières que nul autre race ou tribu de ce monde ne peut avoir. J’aimerai que tu te réfères un peu au peuple juif qui achète tous les jours sa paix, une paix très coûteuse mais essentielle à sa survie par le canal ce que je peux appeler la juiverie internationale, c’est à dire l’argent et l’intelligence scientifique, littéraire, bref sur ce qu’il convient d’appeler la performance juive mise en mouvement.

Les juifs sont tout autant détestés comme hier, ça n’a pas changé croyez-moi, mais qui de normal peut risquer sa peau en s’attaquant ouvertement à lui aujourd’hui sans subir de représailles à la hauteur du préjudice commis et voire même au-delà ( il pour il dent pour dent)? C’est pour cette raison que la stratégie juive consiste à contrôler tous les pouvoirs politiques et financiers du monde, quoi de plus normal? Il est question dans cette démarche qui devrait inspirer le peuple noir de tenir au cou les ambitieux qui voudraient se faire un nom sur cette planète et les plier à la cause juive (sicher ist sicher!).

Pour devenir président tu dois, d’Obama à Hollande porter la Kippa et prier sur le mur des lamentations-c ‘est un « muss ». En parlant de la Shoa avec élégance et beauté (non de manière grossière…), ce grand peuple entretient à sa manière sa mémoire collective. On ne dit pas aux Noirs du monde de ne pas se plaindre, mais que font-ils donc pour sortir de cette situation très ennuyeuse où le premier argument mis en exergue est la race? Est-ce vraiment de la race dont-il s’agit ici?

Hier par exemple je suis allé prendre du carburant. Après avoir fait le plein, je me suis rendu compte que j’avais oublié mon porte-monnaie. Tout de suite je me suis dirigé vers la caissière pour lui expliquer la situation. Cette dernière m’a demandé de déposer ma carte d’identité comme garantie, ce que je n’avais pas non plus. Elle m’a dit de partir et de revenir quand j’aurai de l’argent. Surpris, je lui demandai pourquoi une telle gentillesse à l’endroit d’un noir? Qu’ont-ils les noirs me demande-t-elle? Je répondis qu’il vole beaucoup. La réponse ne se fît pas attendre et est la suivante: « je crois que vous les noirs comprenez mal le monde ». Je dis Ah bon! Et elle répéta oui. Je n’aime pas plus les blancs qui sont dans cette salle que toi (elle me tutoyait devant une file de clients qui attendait). Allez et revenez plus tard ok? 45 min plus tard j’étais de nouveau là avec un de l’argent et une bouteille de vin pour remercier cette gentillesse décomplexée. La conversation repris de plus belle, profitant du temps mort dans la station. Je connais les noirs me dit-elle, je dis ah bon! Oui très bien même, parce que j’en ai trois à la maison, mon Mari et deux beaux garçons que j’adore, revoyez la manière dont vous percevez ce monde et tout ira bien me lança-t-elle.

Je crois qu’il y a escroquerie de l’histoire quant à la haine raciale qu’on croit le plus souvent globale, haine entretenue par les médias dont il suffit de couper le signal car la liberté d’expression ne justifie pas toute prise de parole en public. La haine raciale est une haine instrumentalisée et entretenue par les deux camps noirs et blancs. Nostalgie pour les uns, et volonté de ne pas en sortir pour les autres (aimer à toujours jouer les victimes en faisant dans l’amalgame…).Un jeune blanc qui entre dans une église et tue 9 personnes est un criminel avant d’être un raciste car des racistes j’en connais une dizaine qui ne tuerait même pas une mouche.

L’Afrique et le monde noir doit
1- Diffuser une meilleure image au monde, c’est la première des démarches à effectuer. Qui n’a pas salué le Nigéria aujourd’hui et hier le Sénégal?
2- Refonder les états et réorganiser les sociétés dans le cas des noirs de la déportation(le fédéralisme est une bonne piste politique).
3- Entrer de plein pied dans la science (pourquoi former tant de littéraires dans nos universités, où allons. Nous avec ça?, Sartre, Rousseau, la Fontaine, Roméo et Juliette etc., des vraies conneries)
4- uvrer à une unité continentale sur le plan Politique
5- Se débarrasser de toute influence étrangère (sectes, spiritualités, religions etc).

Ce n’est pas à l’église que le noir trouvera sa voie, mais en entrant en science et en économie. Nous condamnons cet assassinat tout en disant que les noirs n’avaient pas leur place dans cette maudite église.

Plaider pour une cause c’est bien, mais agir en sa faveur de celle-ci est encore mieux, et ce n’est pas le cas du tout en ce moment .Il faut changer de stratégie. L’Antilope ne peut pas supplier ou amadouer un lion qui a faim de la laisser partir car tôt ou tard, après la conversation où ce dernier aura attentivement écouté, il la mangera.


Droits réservés)/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé