Culture › Mode

Photographie: Images de camerounais pour une autre vision de l’Afrique

L’exposition se déroule à Accra au Ghana, dans le cadre du projet dénommé The Other Africa

Des visages de camerounais aux côtés des autres valeurs de l’Afrique
Ne pas toujours voir le côté sombre du continent Africain mais au contraire, mettre en lumière ses aspects les plus dynamiques, vivants et positifs, c’est le projet auquel s’attelle Philippe Sibelly depuis plusieurs années maintenant. Au travers de ses photos, montrant les classes moyennes africaines, les travailleurs dans leur quotidien mais aussi les villes la nuit, Philippe veux donner une image plus apaisée du continent que les clichés véhiculés par les mass-médias en occident

L’Afrique souffre d’un « déficit d’image »: Quand les africains découvrent l’occident des films hollywoodiens, les occidentaux voient l’Afrique mourir au travers des Unes de journaux toutes plus misérabilistes les unes que les autres.
Philippe Sibelly

Sans occulter les difficultés auxquels fait face l’Afrique, ce travail veut modifier la perception que les occidentaux en ont : « Il serait inopportun de nier que l’Afrique fait face à de nombreux maux, mais ce qui est positif sur le continent n’est jamais documenté. Cet « afro-pessimisme » si présent dans les médias occidentaux cache pourtant de nombreux signes encourageants pour ce vaste continent. » Le Cameroun est représenté à cette exposition à travers des images de personnes ou de lieux. Peuvent être ainsi vu des animateurs de radio, des responsables commerciaux, des coins chauds de la capitale camerounaise. On voit ainsi apparaitre des visages tels que celui du célèbre animateur Moïse Bangteke, Aretha Louise Mbango ou encore Alain Dexter.

Philippe Sibelly présente une autre Afrique
The Other Africa)/n

Philippe Sibelly au delà d’exprimer son amour pour un continent qu’il connait bien. Les économies africaines croissent à des taux bien supérieurs que ceux des économies occidentales, dopées par le prix exorbitant des matières premières. De nombreuses nations (dont les anciennes puissances coloniales – France et Royaume Uni – mais aussi les Etats-Unis, l’Inde et surtout la Chine) montrent un intérêt croissant pour l’Afrique.

Philippe Sibelly est né en 1971 à Marseille, dans le quartier du Panier. Il est parti à Sydney, en Australie, en 1991 en recherche d’aventure. Il y restera sept ans, vivant de petits boulots et prenant beaucoup de photos. En 1998 il est parti pour Dublin, en Irlande, faisant le trajet complet de Sydney à Dublin sans jamais prendre l’avion. A Dublin il a passé un diplôme de photographie -trois ans- à DLIADT (Dun Laoghaire Institute of Art, Design and Technology). En 2004 il est allé vivre à Londres où il a passé ses brevets de professeur d’art dans le secondaire (11 à 18 ans). Il a photographié dans plus de 60 pays et vit maintenant dans le sud de Londres avec sa compagne irlandaise et leurs deux enfants.

Un rond point de Yaoundé (Nlongkak) dans la nuit
The Other Africa)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé