Personnalités › Success Story

Phumzile Mlambo-Ngcuka, la nouvelle directrice éxécutive d’ONU-Femmes

Celle qui a été la première femme vice-présidente d’Afrique du sud, a été nommée à la tête de l’agence onusienne chargée de promouvoir l’égalité entre les sexes

L’annonce de sa nomination a été faite le 10 juillet dernier par le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Martin Nesirky. Il a affirmé que l’expérience et le leadership de Phumzile Mlambo-Ngcuka faisait d’elle, la candidate idéale pour exercer ces fonctions. Âgée de 58 ans, l’ex-parlementaire et militante de longue date pour les droits des femmes, succède à l’ancienne présidente chilienne, Michelle Bachelet. Alors que le régime de l’apartheid était en vigueur en Afrique du Sud, Mme Mlambo-Ngcuka avait rempli les fonctions de coordinatrice de l’Association chrétienne des jeunes femmes du monde à Genève. Elle a été élue au parlement sud-africain à l’occasion de la première élection multiraciale en 1994, celle-là même qui a permis à Nelson Mandela de mener le Congrès national africain à la victoire. De 1996 à 1999, Phumzile Mlambo-Ngcuka a participé au gouvernement de Madiba en tant que vice-ministre du Commerce et de l’Industrie.

Vice-présidente de la Nation arc-en-ciel pendant 3 ans

La nouvelle directrice exécutive de l’ONU Femmes a été aussi ministre de l’Énergie et des Mines, où elle a instauré la charte minière. Ce texte préconise de confier, d’ici à 2014, un quart des mines sud-africaines à des entreprises gérées par des noirs. Elle a aussi fait approuver une motion pour favoriser les énergies renouvelables dans son pays. Vice-présidente de 2005 à 2008, elle quitte le gouvernement après la démission du président Thabo Mbeki. Au cours des cinq dernières années, sa Fondation Umlambo a assuré une aide financière, des cours de formation pour enseigner et un soutien varié aux établissements scolaires des régions les plus reculées et pauvres de l’Afrique du Sud et du Malawi. Mariée et mère de trois enfants, Mme Mlambo-Ngcuka est titulaire d’une maîtrise en philosophie de la planification et de la politique éducative obtenue à l’Université du Cap (2003) et d’un baccalauréat en éducation de l’Université du Lesotho (1980). En 2003, elle s’est vu décerner un doctorat honorifique de l’Université de Western Cape en Afrique du Sud. Depuis 2010, année de sa naissance, Onu Femmes était dirigée par l’ancienne présidente du Chili, Michelle Bachelet. Cette dernière a quitté a quitté son poste afin d’aller briguer de nouveau la présidence de son pays.

Phumzile Mlambo-Ngcuka, la nouvelle directrice éxécutive d’ONU-Femmes

facebook.com)/n

À LA UNE
Retour en haut