Sport › Football

Pierre Semengue: Mettre le football camerounais au pas

Le général d’armée a été sorti de sa réserve par le Minsep pour diriger la future Ligue professionnelle de football du Cameroun

Fini le suspense. Le général Pierre Semengue est le nouveau président de la Ligue de football professionnel (Lfp) du Cameroun. L’information a été rendue publique hier mi-journée, mardi 26 juillet, par les ondes de la Cameroon Radio and Télévision (CRTV). Alors que cette institution est encore en gestation, Michel Zoah, le ministre en charge des Sports a porté son choix sur l’ancien président de la Linafoote (Ligue nationale de football d’élite). L’ancien président du Tkc occupera ce poste pendant deux ans avant de passer la main à un président démocratiquement élu. Il aura pour mission de mettre en place les structures de cette Ligue indispensable au développement du football camerounais.

Le général Pierre Semengue a été nommé alors que pendant de long mois, des équipes ont travaillé pour que la désignation du président de la Lfp se fasse par voie d’élection, comme s’est le cas à travers plusieurs pays de la planète foot. Le corps électoral constitué à cet effet se composait des représentants des clubs de la Mtn Elite One, Elite Two et de tous les corps de métiers exerçant dans les milieux du football ainsi que des représentants nommés par la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). C’est ainsi que plusieurs personnalités du milieu du football se sont lancés dans la campagne : Faustin Domkeu (président de l’Union de Douala), Joseph Feutcheu (président de Feutcheu Fc), Essomba Eyenga (vice-président de la Fécafoot), Seidou Njoya (chargé du protocole à la Caf) ou encore Luc Assamba (président de la Ligue du Centre). Parlant de la future Ligue professionnel de football, Roger Milla, l’ambassadeur itinérant à travers les colonnes de Cameroon Tribune du mardi 26 juillet 2011 a déclaré que la mise en place de la ligue n’est pas encore possible en l’état actuel des choses. Pour lui, des préalables doivent être réunies pour que cette structure soit opérationnelle : On ne peut pas essayer de mettre en place la ligue alors que la majorité des équipes n’ont pas d’infrastructures propres, on ne sait pas avec exactitude comment elle sera gérée.

Pierre Semengue, 78ans, qui est porté à la tête de Lfp n’est pas un novice dans les milieux du football. Grand passionné de football, il consacra une partie de sa vie au Tonnerre de Kalara club de Yaoundé. Après avoir occupé les fonctions de trésorier, il dirigea le club mythique du quartier populaire de Mvog-Ada pendant plus d’une décennie. Amoureux du beau spectacle, il fit alors venir dans son club des expatriés aux talents reconnus : le libérien Georges Weah, les ghanéens Koffi Abrey, Sarah Mensah, ou encore le tchadien Japhet Ndoram. Sous sa présidence, le Tkc remporta plusieurs titres de champion du Cameroun, mais échoua sur la scène africaine. Mais le point sombre dans sa carrière de dirigeant sportif demeure lié à son passage à la tête de la Ligue nationale de football d’élite, qu’il présida en 1987, pendant qu’il était le président du Tkc. On imputa l’expérience foireuse au manque de moyen et au peu de soutien des pouvoirs publics. Maintenant que l’Etat du Cameroun est décidé à d’injecter de l’argent dans le football, le général admis à la seconde section de l’armée, depuis le mois mars dernier, aura-t-il les capacités pour arrimer le football local à la modernité ? Dans le pays de Roger Milla, où il manque cruellement d’infrastructures sportives et où les clubs, excepté Coton sport, n’ont même pas une boîte postale, la tâche du général qui vient d’être sorti de sa réserve s’annonce immense.

Général Pierre Semengue, président de la Ligue professionnelle de football du Cameroun
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé