Société › Société

Piraterie maritime dans le Golfe de Guinée: La CEEAC et le Cameroun discutent!

Le sommet qui aura lieu à Yaoundé, sera sous l’égide de l’ONU et a pour objectif d’adopter les différents documents validés par les ministres

A moins d’un mois de la tenue du Sommet des Nations Unies sur la lutte contre la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée, le Secrétaire Général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), SEM Nassour Guelengdouksia Ouaïdou s’est entretenu avec le Ministre camerounais des Relations extérieures, Pierre Moukoko Mbonjo, en marge de la 21ème Session de la Conférence de l’Union Africaine tenue dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba. Les deux interlocuteurs ont scruté, en présence de leurs collaborateurs, le cahier de charge signé au cours de ce mois et qui confère à chaque partie des tâches précises. Pour le membre du gouvernement camerounais, son pays qui abritera ledit sommet, ne lésinera sur aucun moyen pour la réussite des travaux. Même engagement de la part du Secrétaire Général de la CEEAC qui entend mettre les bouchées doubles pour ne rien rater.

A l’instar du Golfe d’Aden, le Golfe de Guinée connait lui aussi une recrudescence de la piraterie et du trafic de la drogue. Pour endiguer ce fléau, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Commission du Golfe de Guinée ont adopté un Mémorandum d’Entente sur la sûreté et la sécurité maritimes dans ces deux régions du continent, au cours d’une conférence interministérielle qui s’est tenue le 19 mars 2013 à Cotonou au Bénin. Les ministres en charge de la Sécurité, des Affaires étrangères et de la Défense des 25 Etats d’Afrique occidentale et centrale ont aussi validé le projet de Code de conduite concernant la prévention et la répression de la piraterie, des vols à main armée à l’encontre des navires et des activités illicites en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest.

La rencontre de Cotonou, est l’une des plus grandes du genre jamais organisée en Afrique. Elle était aussi chargée entre autre, de préparer le sommet des chefs d’Etat de la CEDEAO et de la CEEAC, prévu du 24 au 25 juin 2013 à Yaoundé, au Cameroun. Le sommet de Yaoundé qui s’organise sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a pour objectif d’adopter les différents documents validés par les ministres. Au cours de la rencontre, le membre du gouvernement camerounais et le Secrétaire Général de la CEEAC ont réaffirmé leur vive préoccupation devant les graves menaces que font peser sur les pays du Golfe Guinée, la piraterie, les vols à main armée, le trafic des drogues et autres activités maritimes illégales en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut