Santé › Actualité

Plus de 60 morts suite à l’ épidémie de choléra dans le grand nord

Le bilan officiel a été présenté ce jeudi par le ministre de la santé

L’épidémie de choléra qui a récemment touché les régions du Nord et de l’Extrême nord n’a pas fait de pitié. Au total, 65 personnes ont trouvé la mort sur les 407 cas signalés dans sept (07) districts de santé sur les quatorze que comptent les deux régions. Ce bilan a été dressé par le Ministre de la santé publique André Mama Fouda. C’était lors du conseil des ministres présidé jeudi 29 octobre par le chef du gouvernement Philémon Yang. Dans son rapport intitulé « La riposte gouvernementale face à l’épidémie de choléra dans les régions du Nord et de l’Extrême nord », le ministre a fait savoir que 60% de ces décès sont survenus dans les communautés, preuve de l’efficacité de la prise en charge gratuite dans les formations sanitaires. Il a également noté que l’épidémie en question était en voie d’extinction complète grâce à la synergie crée entre les différentes autorités. Il a également noté un taux de létalité de 16% dans les deux régions.

Le premier ministre a quant à lui instruit de conduire en permanence des campagnes d’hygiène et de salubrité, instructions données au ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Au ministre de la santé, il a été prescrit de renforcer la surveillance épidémiologique, principalement dans les zones frontalières. Car il ressort que la maladie s’est propagée dans la zone suite à des mouvements de personnes avec un pays voisin où la maladie s’était déclarée quelques mois auparavant. Le premier ministre a invité les ministres de l’éducation de base, des enseignements secondaires et de la communication à contribuer aux actions de sensibilisation sur les maladies hybrides et autres fléaux liés à l’insalubrité.

André Mama Fouda (en costume), ministre de la santé publique

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut