Société › Faits divers

Poisson frauduleux: plus de 40 tonnes saisies dans un bateau au Cameroun

Surpris en flagrant délit de pêche mercreddans une zone interdite, le bateau affrété par une entreprise étrangère avec un relais local a été interpellé au large de la côte atlantique dans le Sud-Ouest

Un bateau de pêche ayant en son sein plus de 40 tonnes de poisson et d’autres crustacées, surpris en flagrant délit de pêche dans une zone interdite, a été arraisonné mercredi, 14 octobre 2015, au large de l’Océan Atlantique et ramené sous bonne escorte par la marine camerounaise au port de Douala.

Dénommé le Guo Ji 832, ce bateau affrété par une entreprise étrangère avec un relais local a été interpellé au large de la côte atlantique dans la région du Sud-Ouest.

«Notre tâche, s’est résumée à arraisonner le navire surpris en flagrant délit avant de le mettre à la disposition des administrations compétentes en matière de violation des lois de la pêche», a déclaré le capitaine de vaisseau Abougou Abouma, commandant des forces de surface de la marine nationale.

Selon les services compétents du ministère de l’Elevage, de la Pêche et des Industries animales (Minepia), l’armateur devra répondre de la présence du bateau dans des eaux interdites à la pêche, et en l’occurrence d’une zone située en deçà de trois nautiques (5,6 km) à partir de la ligne autorisée.

L’inspection des soutes de l’embarcation a aussi permis de constater qu’elles contenaient d’«importantes quantités de crevettes et de poissons immatures» alors que la licence du pêcheur était limitée aux poissons de taille adulte, précise le procès-verbal sommaire.

Autres infractions reprochées au navire et à l’équipage, l’utilisation de filets non-conformes, la taille des mailles de ces matériels prohibés étant de 40 millimètres au lieu des 70 millimètres exigés.

Par ailleurs, la douane a qualifié de double contrebande car, le navire ne s’étant pas acquitté des droits de douane comme moyen de transport tout comme les filets utilisés et donc importés contrairement à la loi.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé