Politique › Partis politiques

Cameroun : Maurice Kamto apporte son soutien à l’opération « 11 millions d’inscrits » de Cabral Libii

Le MRC promet de dévoiler les conclusions de ses négociations ce 9 août 2018 (c) Droits réservés

L’information a été révélée au cours d’une communication publique donnée par le président du Mrc ce 8 août 2017.

Le Mrc soutient et encourage toutes les initiatives visant à inscrire le maximum de camerounais sur les listes électorales. C’est la substance des propos tenus par le Pr Maurice Kamto, président de ce parti, au cours d’un point de presse donné ce mardi 8 août à Yaoundé.

Dans ce propos, Maurice Kamto affirme être heureux de savoir que des gens « les rejoignent » dans la lutte pour les inscriptions sur les listes électorales. « On m’a traité de mouton quand j’ai dit qu’il ne fallait pas simplement que des gens organisent une insurrection au Cameroun, mais qu’il fallait expliquer aux camerounais pourquoi nous devons changer par les urnes. Je suis de ceux qui estiment qu’on ne vient pas faire table rase de tout pour recommencer à zéro … Ce n’est pas comme ça qu’on construit une nation… Aujourd’hui j’entends tout le monde dire qu’il faut aller s’inscrire sur les listes électorales, j’applaudis, je ne peux qu’applaudir ; et je félicite tous ceux-là, qui qu’ils soient je les félicite, je les encourage et je dis, ils sont les bienvenus. Nous le faisons en tant que parti qui veut changer par la paix».

Des propos qui, à n’en point douter, sonnent comme une perche tendue à Cabral Libii, l’initiateur de la campagne « 11 millions d’inscrits sur les listes électorales ». Un mouvement qu’il porte à travers le Cameroun tout entier et même à l’étranger. Le mouvement rencontre d’ailleurs un écho favorable auprès des couches jeunes de la population. Maurice Kamto souligne, à cet effet, avoir engagé un mouvement similaire en 2012, raison pour laquelle il ne peut qu’encourager cette initiative de Cabral Libii.

Le Pr Maurice Kamto a profité de cette occasion pour sensibiliser ses militants à la non-violence. Il les a par ailleurs invité à défendre leurs opinions sur la base du projet de société de leur parti et non par l’insulte, comme c’est souvent le cas sur les réseaux sociaux.

 

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé