Société › Société

Populations: Encore de nombreux défis au Cameroun

Le pays doit encore faire face à un taux élevé de mortalité maternelle, et une pauvreté importante, parmi les tranches les plus jeunes

Pour la journée mondiale de la population qui se célèbre ce mercredi 11 juillet 2012, le Cameroun à travers son ministère en charge de l’économie et de la planification, s’est joint à la communauté internationale. Une série d’activités a été organisée notamment dans la capitale Yaoundé, avec l’organisation des causeries éducatives et des campagnes de dépistage gratuit du Vih/Sida. En marge de cela des activités sportives ont aussi été organisées. La cérémonie officielle devrait avoir lieu au ministère de l’économie, en présence du représentant résident du fonds des nations unies pour la population (FNUAP). Cette année, le thème choisi à l’échelle mondiale pour cette journée est: « Accès universel aux services de santé procréative ». Un défi encore trop important pour de nombreux pays en voie de développement comme le Cameroun. « En cette Journée internationale de la population, j’appelle les États Membres à se concerter et à agir rapidement, afin de réduire l’écart qui existe entre la demande et l’apport de soins de santé procréative. La santé et les droits de la procréation font partie intégrante du développement durable et de la réduction de la pauvreté. Investir dans l’accès universel à la santé procréative, c’est investir dans des sociétés en bonne santé et dans un avenir mieux assuré », a fait savoir Ban Ki Moon, le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Si le Sida reste un vecteur important de risque dans la maternité au Cameroun, le pays doit faire face à de nombreux autres défis. Selon de récents rapports sur le sujet, beaucoup trop de femmes meurent encore en donnant la vie. Le thème de cette année est en droite ligne avec un des défis de l’heure du FNUAP notamment au Cameroun, celui d’améliorer l’accès des femmes enceintes aux services de santé. La représentation locale de cette organisation expérimente aujourd’hui, une stratégie en vue de permettre un accouchement plus facile et assisté, au moyen de kits appropriés et subventionnés. Le programme qui se déroule dans la partie nord du pays, attend encore de livrer ses conclusions définitives. A côté de cela, l’organisation contribue au renforcement des capacités des personnels de centres hospitaliers. En octobre 2011, l’organisation a soutenu quatre écoles de sages-femmes des régions du Centre, de l’Est, du Nord et du Nord-ouest, par des dons de matériel, mais aussi à travers la formation des formateurs. Ici aussi, les résultats et les impacts ne sont pas encore rendus publics. L’autre gros défi du Cameroun en rapport avec sa population est celui de l’extrême pauvreté d’une partie d’elle. Selon les dernières statistiques officielles, 40% de camerounais vivraient encore en dessous du seuil de pauvreté, avec moins de 500 francs CFA par jour. Si le gouvernement continue de prétendre pouvoir apporter les solutions efficientes à tous les problèmes, l’évidence s’est faite aujourd’hui que seule une implication de la population elle-même est susceptible de la sortir de la pauvreté. Une implication qui selon des économistes comme Dieudonné Essomba, passe par l’accroissement de la production. Le FNUAP a rend public en cette année 2012, un document présentant des personnes qui malgré la difficulté du milieu ont su développer le moyen de contribuer à la création des valeurs au Cameroun.

Encore de nombreux défis au Cameroun pour la gestion des populations
Noiraufeminin.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé