› Economie

Port de Douala : Bolloré ne lâche pas

Le concessionnaire évincé de la gestion du terminal à conteneurs de cette plateforme portuaire du Cameroun dit attendre une décision de justice qui avait suspendu le processus d’appel d’offres.

Le groupe Bolloré, maison mère du Douala International Terminal (DIT) « prend acte du communiqué de monsieur le directeur général du Port autonome de Douala relatif à l’adjudication provisoire de la concession du terminal à conteneurs à TIL ».

Le groupe, qui a été évincé de la gestion du terminal à conteneurs du plus grand port du Cameroun, rappelle cependant qu’une affaire est pendante en justice avec le gouvernement du Cameroun. « Pour rappel, Apmt et Bolloré, dont le consortium a été exclu irrégulièrement du processus de présélection, ont déposé des recours devant le tribunal administratif de Douala », souligne DIT dans un communiqué du 17 septembre 2019.

Lire aussi :: Pad : Bolloré perd la concession du terminal à conteneurs 

Bolloré a ester en justice et a obtenu le « 16 aout 2019, sursis à exécution de la décision du Directeur général du Port autonome de Douala excluant les actionnaires de DIT ». Une décision de la justice du Cameroun qui suspendait de fait le processus d’appel d’offres qui a néanmoins abouti au choix porté sur TIL.

« En dépit de cette ordonnance, qui lui a été dûment notifiée, le Directeur général du Port autonome de Douala a décidé de poursuivre le processus d’adjudication », déplore le groupe Bolloré.

Par voie de communiqué, le Dg du Port a informé l’opinion que la gestion de cette plateforme portuaire du Cameroun revenait à Terminal Investment Limited (TIL), au détriment de DIT de Bolloré dont le contrat entamé en 2005 courrait jusqu’en 2025.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé