Opinions › Tribune

Portrait robot du futur vice-président de la République du Cameroun

Par Thobie Atangana

L’annĂ©e 1919 avait Ă©tĂ© une annĂ©e effective pour l’indĂ©pendance du Cameroun. Malheureusement, certains pays avaient opposĂ© leur « fin de non recevoir » au sein de la SociĂ©tĂ© des nations ( S.D.N. ), notamment: la France et l’Angleterre pour leur hĂ©gĂ©monie et leur cupiditĂ© ,au point de diviser notre pays en deux comme un morceau de pain. les camerounais d’alors ,prĂ©occupĂ©s par cette contrainte inacceptable, s’organisèrent en partis politiques pour mieux se faire entendre dans leur lute pour l’indĂ©pendance de notre pays.

C’est ainsi que, du cĂ´tĂ© francophone, le multipartisme verra le jour dès les annĂ©es 1938, et du cĂ´tĂ© anglophone, le multipartisme naĂ®tra vers les annĂ©es 1940, dans le souci de prouver aux yeux du monde que les camerounais avaient les capacitĂ©s Ă©videntes de gĂ©rer leur pays par ce que, devenu un peuple conscient et responsable donc: un peuple mature.Cette dĂ©mocratie fonctionnera et vivra de 1938 jusqu’Ă  1957 et, avec ses jeux, ses transhumances, ses acrobaties, ses petites et grandes vertus…/… jusqu’en 1958, pĂ©riode oĂą les camerounais avaient vĂ©ritablement franchi le pas de la libertĂ©. Et pendant toute cette pĂ©riode, les Camerounais d’alors n’avaient que deux mots Ă  leur bouche : indĂ©pendance et rĂ©unification!

Je rappelle ici que M. Ruben Um Nyobe avait commencĂ© la politique dans les annĂ©es 1939, Ă  travers le militantisme syndical, alors que M. Ahidjo avait entamĂ© la politique dans les annĂ©es 1950-1951,ce qui explique la maĂ®trise de la chose politique par Mr Ruben UM Nyobe par rapport Ă  M. Ahidjo qui, rentre en politique tenu par la main par Mr Aujulat, un français ‘pied-noir’, d’origine juive [(d’oĂą les consĂ©quences que nous subissons aujourd’hui!)].

Je continue Ă  rappeler que: le nom du parti: U C = union camerounaise n’avait pas Ă©tĂ© du fait de M. Ahidjo ! cette appellation vient de M. Soppo Priso en 1945 lors de sa crĂ©ation du mouvement politique:(unicafra = union camerounaise française).

Tout ce qu’on nous dit depuis 1960 que: c’est M. Ahidjo qui est l’artisan de l’indĂ©pendance et de la rĂ©unification est totalement faux! Que c’est M. Biya qui est le « père » de la dĂ©mocratie camerounaise ../.. Oui, peut-ĂŞtre! c’est pour cela que son rĂ©gime muselle la presse, interdit toutes rĂ©unions des patriotes! qu’il est interdit d’ĂŞtre libre! et c’est pour cela qu’il tripote la constitution.

Seulement voilĂ : les deux rĂ©gimes (Ahidjo et Biya) sont jumeaux: ils ne se ressemblent pas mais, ils se complètent! les deux rĂ©gimes nous conduisent Ă  la mĂŞme destination! chacun de nous a une histoire Ă  raconter …. mĂŞme ceux qui sont du rĂ©gime; la preuve: la plupart finissent en prison! ces deux rĂ©gimes ne portent ni le mĂŞme nom ,ni le mĂŞme prĂ©nom certes, ils rĂ©pondent de la mĂŞme manière quand on les appelle car, semble-t-il, ils ont les mĂŞmes gènes.

Dans le dernier rĂ©gime, l’on ne peut pas dire que c’est pire! car, dans le premier, il y avait les Ă©lites comme aujourd’hui, beaucoup plus nombreux au « grand nord », l’on recrutait dans cette rĂ©gion: les compatriotes dotĂ©s de niveau scolaire assez bas pour les formations dans nos grandes Ă©coles de rĂ©fĂ©rence, pour des raisons disait-on d’Ă©quilibre rĂ©gional. et dans le reste du pays, les concours Ă©taient rudes.

Il fallait s’accrocher, avec un haut niveau! bien que cela, est-ce que la rĂ©gion du [grand nord] avait profitĂ© en tant que rĂ©gion administrative?

M. Ahidjo avait construit ce « grand nord »?: Y a- t-il des infrastructures en matière scolaire permettant Ă  ses ressortissants d’en bĂ©nĂ©ficier Ă  un plus grand nombre ? Y-a-t-il des infrastructures sanitaires pour un plus grand nombre? Cette rĂ©gion est dotĂ©e des routes? des adductions d’eau? des installations Ă©lectriques? etc…/.. et, depuis 1960, cette grande rĂ©gion a eu au minimum: cinquante (50) ministres les uns après les autres. Ils n’ont rien fait! Ă  part, porter des tenues d’apparat: [gandoura et chĂ©chia] sur la tĂŞte, et rouler dans de gros cylindrĂ©s …./…. et, dès qu’ils apprennent que, il y aura modification de la constitution et le poste de la vice prĂ©sidence y sera rĂ©instaurĂ©, ils se lèvent comme un seul homme pour lorgner!? (informations de l’Oeil du sahel)!

Depuis 1958, date Ă  laquelle ils avaient organisĂ© avec la complicitĂ© de M. Aujoulat, un coup d’Etat politique contre M. Mbida AndrĂ©-Marie, qu’avaient-ils fait pour le « grand nord » Ă  part, lorsque certains d’entre eux veulent utiliser les populations du grand nord pour leur promotion personnelle?



Il est vrai, nous, Camerounais ,n’avons pas la culture de l’histoire. il ne nous souvient pas que: le poste de la vice prĂ©sidence avait Ă©tĂ© mise en place pour la mĂŞme raison basĂ©e sur l’Ă©quilibre rĂ©gional? (je suis extrĂŞmement idiot que je vous prie de m’excuser si tel n’avait jamais Ă©tĂ© le cas!) et que ce poste revenait de droit au Cameroun anglophone pour des raisons basĂ©es sur la rĂ©unification?

Comment voulons-nous aller chercher des problèmes alors que les problèmes ne nous cherchent pas?

Que diront-ils, nos compatriotes de la rĂ©gion anglophone si une telle erreur politique se fait glisser dans la pratique! et s’ils se mettent Ă  organiser la sĂ©cession?

Ceux qui se mettent Ă  lorgner le poste de la vice-prĂ©sidence doivent commencer Ă  Ă©couter leurs futurs conseillers techniques aux fins d’Ă©laborer un projet de sociĂ©tĂ© pour les besoins et le quotidien des Camerounais, en montrant ce qu’ils ont fait par le passĂ©, et dire Ă  nos compatriotes ce qu’ils vont faire pour leur bonheur de demain. La gandoura n’est pas un projet de sociĂ©tĂ©! Les Camerounais ne veulent pas savoir qui occupera le poste de la vice-prĂ©sidence de leur pays, ils veulent savoir ce que fera celui qui occupera ce poste ../-

Au lieu de s’occuper du quotidien des Camerounais qui plongent chaque jour dans la dĂ©tresse, certains n’utilisent que la diversion!

C’est en devenant vice prĂ©sident que le Boko Haram va quitter notre pays? que le SMIC camerounais deviendra consĂ©quent? Que le quotidien de nos frères et s urs sera amĂ©liorĂ©? Bref, cherchons plutĂ´t Ă  dĂ©couvrir notre histoire! elle est longue, rude, cruelle, et belle! nous venons de loin, très loin. La France et l’Angleterre nous ont brisĂ©s. Il va falloir nous reconstruire. tout ce qui se passe dans notre sociĂ©tĂ© actuellement n’est qu’une honteuse diversion.

Par exemple: avec la fĂŞte du 11 fĂ©vrier, l’on nous parle de la fĂŞte des jeunes! Et pourtant, c’est une grave histoire qui s’est passĂ©e! L’on nous parle de la dĂ©mocratie! et pourtant, nos ancĂŞtres ont connu la dĂ©mocratie.


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Ă€ LA UNE
Retour en haut