Opinions › Tribune

«Pour la promotion d’une Culture de la science en Afrique»

Deux Camerounais reviennent sur la manière de capitaliser l’ensemble de leurs connaissances acquises en Allemagne

Dans le but de promouvoir la culture de la science, le transfert de technologie, le génie des artistes africain(e)s, le Pan. African Cultural Center (PACC) et Africa Culture Rhein-Neckar e.V. travaillent actuellement sur les projets de valorisation, notamment:

Un projet de livre anthologie des artistes africain (es)
Dans sa communication de la conférence sur l’Afrocentricité, Juillet 2005 à Cotonou, République du Béni, le Pr. Molefi Kete Asante, déclarait: « Nous avons en fait besoin de nous relever après avoir connu la quasi-extinction de nos formes culturelles et de nos idées canoniques afin de renaître en tant que peuple proactif, et efficace, et profondément engagé à se réformer. J’en appelle donc à une résurgence, une résurgence massive de l’Afrique, afin que nous mettions un terme à la désuétude morale, politique, et culturelle de ces 500 dernières années. Je ne dis pas que nous avons été complètement éliminés, mais ce que je dis c’est que l’éducation de nos enfants ne sera jamais complète tant que nous n’appréhenderons pas correctement notre propre passé et nos propres traditions classiques.  »

Ainsi il est pour nous important de valoriser nos artistes africain(e)s qui ont bercé notre enfance ainsi que tous ceux qui nous impressionnent par leur talent tout en donnant par la musique et leur art une note d’espoir à notre quotidien. Nous souhaitons pérenniser leur message pour la postérité car par leur uvre ils s’élèvent en pourfendeur de notre culture et en vecteur communicationnel de nos voix dans monde. Notre projet se veut plus qu’une bibliographie musicale. Il présenterait leur vision sur la culture africaine en général et leur source d’inspiration.

Un livre sur les 20 ans du Challenge Camerounais: Deux Décennies à immortaliser comme notre histoire en Allemagne
1991- 2011, le Challenge Camerounais fêtera ses 20 ans d’existence. Comme il est connu de tous le Challenge camerounais est la plus grande rencontre à vocation multisectorielle regroupant les activités sportives (Football, Handball, Basketball, Athlétisme, etc..), culturelles (Festival de la musique) et économique avec le business and Social forum. Son but est depromouvoir les contacts économiques et de jalonner un climat de dialogue et de compétitivité sportive basé sur le fair play au sein de la communauté camerounaise. Pour son 20ème anniversaire à Hambourg, il a été jugé important de retracer ce long parcours surtout que depuis plus d’une dizaine d’années, le challenge camerounais ne cesse de drainer une foule estimée à plus de 10.000 personnes. Pour ce livre inédit sur le challenge Camerounais, nous invitons tous les fans, les sponsors, les sportifs, les associations membres etc… à nous envoyer en quelques pages leur moment fort et faible lors des différentes éditions du challenge Camerounais, que ce soit à Karlsruhe, à München, à Köln, à Darmstadt, à Bielefeld, ville ayant abrité la toute première édition.

Lydie Seuleu

Un livre rassemblant les différentes thèses et mémoires scientifiques avec un langage accessible à la masse africaine
Pour certains, pour mieux maîtriser leur sujet de mémoire ou de thèse, ils ont besoin de la musique qui va les détendre; pour d’autres il leur faut faire du sport ou aller danser dans une boîte de nuit ou assister à un festival. De retour à la bibliothèque ou à la maison, ils sont plongés dans la lecture ou la rédaction. Après avoir rédigé son travail, l’on passe à sa présentation devant un jury universitaire en langue du pays d’accueil (allemand, français, espagnole, chinois, etc). Mais il demeure difficile pour la plupart d’expliquer en quelques mots le contenu de leur sujet traité aux non spécialistes. Comment donc y remédier pour plus d’accessibilité de la teneur de notre thèse ou mémoire à nos frères et s urs voir même nos grand parents au village en notre langue maternelle? Le Cameroun est l’un des pays en Afrique qui compte un grand nombre de diplômés. Certaines études montrent que notre intelligentsia n’a pas d’impact sur le développement en Afrique sub-saharienne. Cependant une étude de la GTZ portant sur La diaspora camerounaise en Allemagne revèle aussi notre contribution au développement du Cameroun en ces termes: « Contrairement à d’autres groupes de migrants venant de l’Afrique subsaharienne, la migration intellectuelle joue un rôle majeur dans le cas du Cameroun. Deux facteurs rendent la migration camerounaise vers l’Allemagne particulièrement intéressante sous l’angle des politiques migratoires et du développement: tout d’abord, le nombre de migrants originaires du Cameroun est relativement élevé par rapport à celui d’autres pays de l’Afrique subsaharienne. Les Camerounais sont devenus en nombre le troisième groupe en provenance d’Afrique subsaharienne, après les Ghanéens et les Nigérians. »

Le livre sera en effet une référence sur notre valeur ajoutée dans l’avancement de la science dans d’autres cieux et présenter aux opérateurs économiques d’Afrique, des enseignant(e)s du primaires à l’université en passant par le secondaire de toutes filières confondues. Nous interpellons tous les passionnés de la plume aux valeureux projets. Ils y seront encadrés par André Ekama, homme prolixe en exclusivité, mathématicien, économiste et écrivain.

Vive l’expression

André Ekama
http://api.ning.com/)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut