Eco et Business › L'Eco en +

Pour réduire les importations de poissons, le Cameroun veut accorder des incitations dans l’aquaculture

Un appel à manifestation d’intérêt ouvert aux opérateurs nationaux et étrangers jusqu’au 16 octobre 2020. Des sites déjà identifiés par le ministère des Pêches

 

Le ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) a émis un avis de sollicitation à manifestation d’intérêt, en date du 15 juillet 2020, en vue de la présélection des opérateurs nationaux et internationaux désireux d’investir dans l’aquaculture au Cameroun.

L’avis est ouvert jusqu’au 16 octobre 2020.

A travers cette initiative, le Minepia veut accorder des incitations aux investisseurs en vue de réduire les importations de poissons. Sur la seule année 2019, selon les statistiques du Minepia, le Cameroun a importé 185 829 tonnes de poissons.

Il s’agit d’une “opportunité pour les opérateurs économiques d’investir dans l’un des maillons de la chaîne de valeurs aquacoles, à savoir la production d’intrants (aliments et alevins), la production intensive, ainsi que la commercialisation et la distribution de poissons de table de moyenne et et grande importance”, explique le ministre des Pêches, Dr Taïga, dans le document consulté par JournalduCameroun.com.

Dans ce secteur qui connaît une “forte demande”, le Minepia prévoit des mesures visant “l’incitation des investisseurs privés tant nationaux qu’étrangers à mettre en place des projets d’aquaculture commerciale rentables au Cameroun. Ainsi, ils sont appelés, dans le cadre de leur investissement, à faire des aménagements appropriés sur les sites qu’ils auront choisis et à proposer des modèles économiques utilisant toutes les techniques et technologies appropriées”.

Les promoteurs peuvent proposer les sites de leurs choix ou se baser sur les sept sites déjà identifiés par le Minepia: fleuve Dibamba, rive gauche et droite, région du Littoral (zone 1); fleuve Nyong dans la zone de Mbalmayo, département du Nyong et So’o, région du Centre (zone 2); fleuve Sanaga dans la zone de Monatélé, departement de la Lékié, région du Centre (zone 3); retenue d’eau de Lagdo, département de la Bénoué, région du Nord (zone 4); retenue d’eau de Lom Pangar, département du Lom et Djerem, région de l’Est (zone 5); façade maritime entre Kribi et Campo, département de l’Océan, région du Sud (zone 6); façade maritime entre Limbe et Idenau, département du Fako, région du Sud-Ouest (zone 7).


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé