Politique › Institutionnel

Pour sa première audience, Iya Mohammed plaide non coupable

L’ancien DG de la Sodecoton a été notifié hier au TCS des chefs d’inculpation qui lui sont imputés ainsi qu’à ses co-accusés. Des soupçons de détournement de 11,3 milliards de F CFA

L’ancien DG de la Société de développement du Coton (Sodecoton), interpellé à Yaoundé le 08 avril 2013, a comparu mardi pour la première fois au Tribunal criminel spécial dans le cadre de l’affaire Ministère public et Etat du Cameroun-Sodecoton contre Iya Mohammed et d’autres co-accusés. Iya Mohamed, qui assumait également les rennes de la Fédération camerounaise de football au moment de son arrestation, a été notifié des chefs d’inculpation qui lui sont imputés ainsi qu’aux autres personnes poursuivies dans le cadre de cette affaire.

La justice reproche aux accusés le détournement de la somme de 11,293 milliards de F CFA répartie en cinq griefs: «Perception indue d’avantages salariaux» ; «déperditions des stocks d’huile, de tourtereaux et de ristournes» ; «dépenses illégales au profit de Coton Sport de Garoua», «Paiement d’une prestation incompatible» ; «prélèvement d’une indemnité sans base légale». Les malversations financières présumées remontent à la gestion de l’entreprise, dont les actions sont détenues majoritairement par l’Etat, au cours des exercices 2005-2010.

Iya Mohamed est poursuivi avec l’ancien DGA de la Sodecoton, le Français Henri Clavier ; L’attaché de direction à la Sodecoton, Kaptene Pierre ; L’ancien directeur comptable, Lucien Fotso,; L’ancien directeur des ventes, Mahamat Karagama; L’ancien chef de service des ventes, Mbaïougam Christophe (en fuite). Deux autres personnes qui étaient accusés dans cette affaire, Fouaghou Jean et Abdoulahi, poursuivis respectivement pour la perception d’une indemnité indue (7 millions de francs) et pour un trou de caisse (3 millions de francs) ont remboursé les sommes litigieuses et bénéficié de l’arrêt des poursuites, renseigne le journal spécialisé Kalara, dans son édition du 18 août 2014.

Selon cet hebdomadaire judiciaire, Iya Mohamed a transmis une lettre au président de la République le 08 avril 2013 dans laquelle il demandait le recours de Paul Biya pour comparaître libre. Il y démentait également les allégations de détournement de fonds qui lui sont reprochés. Il n’y a pas eu de suite à cette lettre concernant ses requêtes.

L’affaire ouverte au Tribunal criminel spécial reprendra le 10 septembre prochain avec la présentation de la liste des témoins par les avocats. L’Etat du Cameroun est représenté par le bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Francis Sama. L’ex-DG de la Sodecoton a d’ores et déjà plaidé «non coupable» ainsi que ses coaccusés. «Nous allons continuer dans cette voie», a promis l’avocat de Iya Mohammed, Me Eugène Balemaken.

Iya Mohammed
makea-world.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé