Société › Société

Pourquoi l’interruption du message du chef de l’Etat camerounais le 31 décembre 2015

Suite aux enquêtes menées depuis cet incident, le comité de suivi de l’étiage a tiré ses conclusions mercredi dernier à Yaoundé

Certains habitants des deux métropoles camerounaises n’ont pas pu suivre le message de fin d’année du chef de l’Etat à la nation. Sept jours après l’incident, l’heure est à la recherche d’une solution durable. Les acteurs du secteur de l’électricité ont identifié les causes de cette interruption de l’alimentation en énergie électrique qui a touché l’ensemble du réseau Interconnecté Sud. C’est un défaut fugitif sur l’une des trois phases de la seule ligne 225kV qui alimente les régions du Centre et du Sud.

Cet incident a entrainé le décrochage des centrales thermiques de Kribi, Limbé et Bamenda et le déclenchement de la ligne 90 kV Ndjock-Nkong-Oyomabang. Des oiseaux auraient construit leurs nids sur les chaines d’isolateurs. Cette situation est surtout perceptible sur les pylônes 85 et 101, à 36 km de Mangombe. Le comité estime que la solution durable ne peut être que la construction d’une nouvelle ligne de transport d’énergie électrique entre Yaoundé et Edéa et entre Edéa et Douala.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé