Sport › Autres sports

Pr. Paul Henri Amvam Zollo: « Les préparatifs avancent bien »

Le Président de la Fédération nationale des sports universitaires par ailleurs recteur de l’Université de Ngaoundéré fait l’état des préparatifs des Jeux-Universitaires

A un mois de l’ouverture des 16èmes éditions des jeux-universitaires qui auront lieu à l’Université de Ngaoundére, où en est-on concrètement?
Nous avons mis en place une vingtaine de commissions pour préparer ces jeux. Je peux commencer par la commission hébergement. Il faudra loger à la fois les V.I.P, les encadreurs techniques, les athlètes et tous les visiteurs qui vont venir. Alors notre réflexion à ce jour nous amène à penser que les athlètes pourront être logés dans les salles de cours qui vont disposer des matelas ; la cité universitaire sera réservée principalement aux encadreurs sportifs. A ce sujet je peux informer les étudiants qu’ils devront libérer la cité universitaire au plus tard le 15 avril pour permettre de faire les aménagements pour accueillir les officiels. Maintenant les autres responsables vont être logés dans les hôtels de la ville où un certain nombre de contacts sont pris. Une autre commission importante est la commission restauration. Vous savez là également nous aurons à nourrir à la fois les V.I.P, les athlètes, les encadreurs et les officiels. Je pourrais ensuite parler de la commission infrastructure qui est également une commission importante chargée de l’aménagent des aires de jeux, de la propreté dans les salles de cours où les athlètes vont être logés, de la fourniture en eau au sein du campus. A ce sujet nous envisageons, si les moyens nous le permettent, d’agrandir la tribune.

Des infrastructures supplémentaires?
Nous espérons également construire un terrain de tennis supplémentaire, probablement un terrain de foot, réhabiliter tous les aires de jeux pour que les compétitions puissent se dérouler dans les bonnes conditions. Il y a également une autre commission qui regroupe un peu le secrétariat des jeux et la communication. Il me plait de vous informer que les opérateurs de téléphonie qui se sont manifestés nous ont promis d’installer le wifi au sein du campus, afin que les étudiants ayant des ordinateurs puissent surfer.

Le volet sécuritaire est un enjeu de taille pour le bon déroulement des compétitions, y a t-il des dispositifs que vous entendez mettre en place?
Je ne souhaite pas qu’il y’ait un quelconque incident pendant cette période et là également nous allons faire appel aux étudiants en plus des vigiles que nous avons. En plus de l’appui que nous aurons surement de la région, nous organisons notre propre sécurité.

Sur le plan sanitaire, quelles sont les mesures prévues pendant les jeux?
Je parlerais de la commission santé qui est présidée par le médecin chef du centre médico-social de l’Université de Ngaoundéré qui devra veiller à la bonne santé des athlètes et de tous ceux qui vont venir lors des jeux. Et il y aura également une campagne de prévention contre le VIH Sida. Les clubs santé et croix rouge vont également être sollicités pour participer à cet effort. Nous sommes entrain de faire des démarches si nous pourrons acquérir deux ou trois ambulances.

La FENASU a-t-elle prévu un budget pour le fonctionnement de toutes ces commissions?
Je voudrais dire aux étudiants qui vont nous aider qu’ils viennent dans un esprit de bénévolat et d’ailleurs c’est ce que la FENASU recommande. Entre temps le Recteur et ses collaborateurs ont eu à rencontrer le gouverneur de la région pour lui faire part de la tenue de cet évènement. Il a manifesté toute sa volonté de nous aider. Il y a déjà vingt institutions qui ont donné leur accord ferme à venir participer aux jeux. Parmi lesquelles huit universités d’Etat et douze autres instituts privés qui seront ici à Ngaoundéré.

Pr. Paul Henri Amvam Zollo, recteur de l’université de Ngaoundéré

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut