› Personnalités

La première femme médecin du Cameroun sera inhumée ce 15 août à Limbé

Dr Gladys Ejomi Martin

Passionnée de médecine communautaire, Gladys Ejomi Martin a quitté les siens le 16 juillet à l’âge de 85 ans

 

Le Dr Gladys Ejomi Martin, première femme médecin diplômée du Cameroun et l’une des premières enseignantes du Centre universitaire des sciences de la santé (actuelle Faculté de médecine et des sciences biomédicales de Yaoundé), sera inhumée ce samedi 15 août 2020 au cimetière New Town de Limbe, dans la région du Sud-Ouest.

La communauté des médecins camerounais compte rendre un vibrant hommage à la défunte, à cette occasion.

Passionnée de médecine communautaire et de soins de santé primaire, Gladys Ejomi Martin, née le 26 juin 1935, a obtenu son doctorat en médecine à Ibadan au Nigeria (1962). Elle obtint par la suite d’autres diplômes de spécialisation: rhumatologie, santé de l’enfant et planning familial (Conjoint Board of England and Wales, 1966); autorisation d’exercer en pédiatrie aux Etats-Unis (American Board of Pediatrics, 1970); master en Santé publique (Harvard University, Etats-Unis, 1971).

Elle rentrera au Cameroun en 1971, pour soutenir la formation locale des médecins, jusqu’en 1980; avant de travailler dans des structures de l’Etat et des organisations internationales, à l’instar du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), jusqu’à sa retraite.

Le Pr Tetanye Ekoe, doyen honoraire de la FMSB, dans une tribune diffusée ce vendredi dans la presse publique, décrit cette médecin comme une personne qui « a quitté ce monde dans la discrétion et de manière aussi pacifique qu’elle a vécu ».

Elle est décédée le 16 juillet dernier à l’hôpital général de Douala, laissant deux filles (dont l’une est actuellement médecin) et trois petites-filles.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé