Dossiers › Présidentielles 2011

Premier jour de campagne: C’est parti pour le show!

Pendant quinze jours, les 23 candidats la présidentielle vont tenter de convaincre les lecteurs et de conforter leurs acquis.

Difficile, ce samedi 24 septembre matin de réaliser que la campagne présidentielle est officiellement lancée, dans la capitale. Seules les multiples affiches présentant Paul Biya, le candidat du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) comme le Choix du peuple, suscitent l’intérêt de quelque uns. Il faut attendre, en début d’après-midi pour entendre et voir se mouvoir les cortèges des partis politiques. Le premier à se faire entendre est le candidat de l’Union Démocratique du Cameroun (UDC), Adamou Ndam Njoya. A la tête d’un cortège fort animé et coloré, le candidat va offrir une kermesse de lancement de campagne au stade Omnisports de Yaoundé. Une occasion pour lui, de se présenter aux potentiels électeurs en faisant état de son parcours, de l’importance de son élection. Entre échanges et discussions, Adamou Ndam Njoya, va présenter les priorités de son programme que sont: l’autodétermination, la lutte contre la corruption, l’emploi des jeunes. Il a également signifié à ses partisans qu’il se rendrait dès demain, en Grande Bretagne, pour la conquête des suffrages des Camerounais de la diaspora.

Autre lieu, autre candidat! Isaac Feuzeu. Dans une stature digne d’un roi, il a le visage serein, le sourire en coin et l’écharpe aux couleurs de son parti sur les épaules. C’est à bord d’une Mercedes et sous bonne escorte que le candidat du Mouvement pour l’Emergence et le Réveil du Citoyen (MERCI) est allé au-devant des électeurs. Le cortège «présidentiel», toute sirène hurlante, martèle au mégaphone le slogan du parti. En T-shirt, les militants distribuent des tracts. Tout au long du parcours qui les mène du quartier Étoudi, au marché Mokolo à Yaoundé; taximen, commerçants, usagers, indifférents à ce qui se passent autour d’eux, sont invités à faire le bon choix avec le MERCI.

Le cortège du candidat du Mouvement pour l’Emergence et le Réveil du Citoyen
Journalducameroun.com)/n

La fin d’après-midi sera animée au quartier Obobogo. L’un des carrefours de ce lieu a été choisi par le président du «Grand Cameroun», pour haranguer les foules avec des chansons à l’appui. Avec son slogan de campagne N’ayons plus peur du bonheur, Atangana Nsoé a dit vouloir faire de son parti «Grand Cameroun» le catalyseur d’un bonheur pour tous. Il se propose même s’il était élu de nommer une femme comme premier ministre. Le RDPC, le parti proche du pouvoir, lui, tenait une réunion de coordination en ce jour de lancement officiel de campagne. Une campagne que le parti compte mettre sous le signe de l’ouverture et du Rassemblement. Ces réunions de coordinations devaient se poursuivre dimanche 25 septembre dans les différents états-majors. L’un des premiers meetings de campagne du parti, est attendu ce lundi 26 septembre à Edéa, dans le département de la Sanaga Maritime.
Noëlle Effoudou

Isaac Feuzeu, dans la peau d’un candidat à la présidence!
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé