Politique › Institutionnel

Prenant la parole à New York, Paul Biya rappelle l’importance des ODD

Dans la déclaration qu’il a faite jeudi lors du débat général de la 71e Assemblée générale de l’Onu, le chef de l’Etat Cameroun a appelé les dirigeants du monde à s’engager pour les ODD

Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a appelé les dirigeants du monde à réserver «un sort meilleur» aux Objectifs du développement durable (ODD).

S’exprimant jeudi, 22 septembre 2016, à New York, à la tribune de la 71ème assemblée générale des Nations Unies, il a exhorté ses pairs à se donner les moyens de leurs ambitions sur les plans politique, financier et moral.

Il convient de noter que les ODD, entrés en vigueur depuis neuf mois, sont le premier programme mondial à prendre en considération la problématique du développement dans toutes ses dimensions que sont la sécurité, l’économie, le social, l’humanitaire et l’environnemental.

Les ODD sont constitués d’un ensemble de 17 objectifs, notamment : éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde ; éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable ; permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge.

Mais pour Paul Biya, «les actions convenues n’ont été que partiellement mises en uvre», les dirigeants n’ayant pas respecté tous leurs engagements, surtout financiers, et n’ayant pas répondu entièrement aux espoirs et attentes de leurs peuples.

«Organisons-nous aujourd’hui pour que les ODD connaissent un sort meilleur. Puisqu’il s’agit de « transformer le monde et de ne laisser personne en marge », donnons-nous alors les moyens de nos ambitions», a martelé le président camerounais.

Les résultats des agendas et programmes antérieurs, a-t-il précisé, ont montré l’impérieuse nécessité, pour les dirigeants, de se donner les moyens de leurs ambitions s’ils décidaient, «ici et maintenant», de mobiliser effectivement et concrètement leurs immenses ressources, s’ils décidaient de les consacrer à l’atteinte des ODD, une «dynamique transformatrice du monde d’aujourd’hui en un monde de paix et de prospérité partagée».

M. Biya a certes reconnu que les efforts demandés rencontreront divers obstacles, dont la persistance des conflits et la montée du terrorisme, mais a affirmé que ce n’était plus une affaire de promesses mais «le temps de l’engagement» et «le temps de l’action».

Le chef de l’Etat du Cameroun à la tribune des Nations unies le 22 septembre 2016
prc.cm)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé