Société › Société

Près de 2000 Camerounais ont quitté la Centrafrique par la route

Ils ont été conduits dans des camions sur l’itinéraire Bangui-Garoua-Boulaï, sécurisé par les forces de la Misca.

La sécurisation de l’axe Bangui – Garoua-Boulaï (long de 700 Km) par les forces de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca) a permis le rapatriement de près de 2000 Camerounais entre le 17 et le 18 février 2014, a indiqué le journal gouvernemental Cameroon Tribune dans son édition du 27 février. Ils l’auraient été sur « instructions du chef de l’Etat ». Par ailleurs, de nombreux transporteurs (près de 600 camions) stationnés à Garoua Boulaï depuis le début de la crise centrafricaine, recommencent à effectuer des rotations entre Bangui et Douala.

A l’instar des Camerounais rapatriés de la République Centrafricaine par la route, d’autres ont bénéficié du pont aérien établi entre Douala et Bangui depuis la mi-décembre 2013. Au 6 janvier, ils étaient déjà au nombre de 3790 qui avaient pu être rapatriés de RCA. Entre le 13 février 2014, date de reprise du pont aérien Douala-Bangui, et le 16 février 2014, 431 personnes sont rentrées au Cameroun à bord d’un avion de Camair-Co et de l’aéronef MA60 de l’armée camerounaise.

Les 2000 Camerounais rapatriés l’ont été sous « instructions du chef de l’Etat »
http://fr.africatime.com/)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé