CultureCulture › Arts visuels

Présentation du festival international du film mixte (FIFMI) de Ngaoundéré

Le très ambitieux festival international du film mixte (FIFMI) de Ngaoundéré tourne avec un budget de 50.625.750 francs cfa.

C’est consciente de ce que l’Afrique centrale en général et le Cameroun en particulier ont comme potentiel énorme mais inexploité en matière artistique, culturelle et surtout dans le domaine de l’audio-visuel que l’association  »Action Directe » dans le cadre de sa politique de soutien à la diversité culturelle a créé le festival international du film mixte (FIFMI) de Ngaoundéré. Ce jeune festival qui en est encore à sa toute première édition a pour Directrice Mme Arice SIAPI pour qui, ce secteur foisonne de personnes dans divers domaines qui ne se sont jamais réellement mis ensembles pour discuter de leurs problèmes communs. et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce festival ambitionne de se créer un plateforme de travail qui réunira les producteurs, les comédiens, les techniciens et les distributeurs afin de résoudre les problèmes qui se posent à eux : la formation aux métiers du cinéma, le financement des films, la méconnaissance de notre parc en matériels et la distribution des films. Ce festival qui sera d’une périodicité annuelle se tiendra du premier samedi au deuxième samedi du mois de décembre et se déroulera pendant huit jours d’intense travail.

Entre autres objectifs, le festival international du film mixte (FIFMI) de Ngaoundéré vise sur le court, moyen et long terme de faire un forum quadipartite entre comédiens, techniciens, distributeurs et producteurs d’une part et entre les producteurs et les partenaires (télévisions, banques et distributeurs) d’autre part ; de faire des ateliers dans les deux genres de cinémas (fictions, dessins animés ou films d’animation) ; de constituer une amorce de catalogue annuel de films ainsi qu’un répertoire régional des professionnels du cinéma et du matériel disponible par région ; de faire des projections pédagogiques aux enfants dans l’espace exceptionnel des séquences scolaires.

Comme activités du festival international du film mixte (FIFMI), on aura outre les projections, des ateliers, des conférences, des colloques, des forums, des conférences, des séminaires, des repérages, des tables rondes, des débats, des discussions sur des éventuelles coproductions, des informations sur les lieux d’apprentissage de la profession, des speeches où les auteurs présentent leurs projets aux producteurs, des rencontres, du sport avec des exercices physiques tous les matins et deux matchs de football.il y aura aussi comme activités connexes au festival international du film mixte (FIFMI) de Ngaoundéré, des animations tous les soirs avec de la musique et les danses du terroir, l’exposition d’objets d’art et de peinture, des restaurants à ciel ouvert, des bars laitiers, des buvettes normales, des stands à louer et le dépistage gratuit et anonyme du VIH-SIDA (1000 à 1500 doses), la fantasia et la litanie est très loin d’être exhaustive.

Comme résultats attendus, notons que le comité d’organisation met beaucoup d’espoir dans la tenue de ce festival qui pourra à nouveau susciter de l’engouement et de l’intérêt du cinéma auprès du public et trouver des solutions par rapport aux problèmes que rencontre le cinéma au Cameroun et en Afrique centrale. Le festival international du film mixte (FIFMI) de Ngaoundéré ambitionne aussi d’intéresser les auteurs aux films anthropologiques ; de trouver des solutions pour l’achat des programmes avec si possible une mercuriale des prix ; de trouver un consensus avec les distributeurs pour la circulation efficace des uvres ainsi que des solutions pour le financement efficace du cinéma.

Affiche du festival

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut