Politique › Institutionnel

Le président de la BAD livre le bilan de sa visite au Cameroun

La visite du Dr Akinwumi Adesina, président du Groupe de la BAD s’achève ce 18 juillet 2017. A l’heure du bilan, il affirme que la coopération entre l’institution bancaire et le Cameroun se porte bien.

C’est un séjour bref et riche que le président du groupe de la Banque Africaine de développement (BAD) a effectué ces trois derniers jours au Cameroun. Une visite au cours de laquelle le Dr Akinwumi Adesina aura échangé avec les autorités camerounaises, particulièrement avec le président de la République Paul Biya, ce lundi 17 juillet 2017 au Palais de l’Unité.

Au terme de près d’une heure d’entretien avec Paul Biya, le président de la BAD a évoqué, avec la presse, la coopération entre le Cameroun et la première institution monétaire africaine en la décrivant comme une relation ancienne et de confiance mutuelle qui remonte à l’année 1972. Une relation qui se chiffre à près de 1436 milliards de francs CFA de prêts et de dons octroyés par la banque au Cameroun. Des financements destinés à des projets dans les domaines des infrastructures nationales et sous-régionales, dans l’agriculture, l’énergie, l’eau, l’assainissement, etc.

Sur le plan pratique, la visite du Dr Akinwumi Adesina était également l’occasion de faire le point sur les différents projets en cours au Cameroun qui bénéficient des financements de la BAD. C’est le cas de le complexe hydroélectrique de Lom Pangar, qui, à terme, va produire 30 MW d’électricité pour alimenter 150 localités de la région de l’Est ; et du barrage de Nachtigal (420 MW), avec une contribution de financement de 150 millions de dollars Us. Des projets qui s’élèvent à près de 600 milliards de francs CFA selon le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire Louis Paul Motaze.

Le président de la BAD a poursuivi son plaidoyer pour l’industrialisation du Cameroun et pour une meilleure gouvernance. A cet effet, son institution se propose d’apporter un « appui budgétaire » à la création de grandes zones de production et de transformation des produits agricoles, l’intégration sous-régionale avec la construction du corridor ferroviaire Cameroun – Tchad, ainsi que le programme énergétique du Cameroun.

Avant de quitter le Palais de l’Unité, le Dr Akinwumi a été élevé par le président de la République à la dignité de Grand Officier de l’Ordre national de la valeur.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé