Dossiers › Présidentielles 2011

Présidentielle 2011: Kah Walla: «D’où sort l’argent du RDPC?»

La candidate du Cameroon Peoples’s Party, CPP, prône la révision du système de financement de la campagne électorale au Cameroun

Bientôt une semaine que la campagne électorale a démarré, en prélude à la tenue de l’élection présidentielle du 09 octobre 2011. Sur le terrain, les différents candidats multiplient des actions de charme auprès des électeurs, pour solliciter leurs suffrages le jour j. Si certains candidats ont opté pour une grosse campagne axée notamment sur les grandes affiches à travers le pays comme c’est principalement le cas du président sortant, Paul Biya du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, RDPC, d’autres challengers faute de moyens financiers, se contentent plutôt de quelques modestes affiches difficilement repérables. Si le parti au pouvoir met également tout le monde d’accord en raflant la mise au niveau de l’affichage par exemple, c’est grâce à ses milliers de militants, qui se sont mobilisés chacun dans sa région, pour renflouer les caisses du parti des flammes. Selon leurs propres déclarations, (RDPC, ndlr.) le montant qu’ils ont levé auprès de leurs militants, n’atteint pas 1 milliard, affirme Kah Walla dans une sortie médiatique ce jeudi, 29 septembre.

Or près de 3 milliards de FCFA auraient été mobilisés pour la campagne électorale actuelle. D’où sort donc le reste de l’argent?, s’interroge la candidate du CPP. Il est important de revoir le système global de financement de la campagne électorale. Nous avons un candidat qui je crois les déclarations du RDPC, disent que c’est quelque chose comme 3 milliards, on aimerait savoir d’où sort cet argent. On veut savoir d’où sort cet argent?, martèle Edith Kah Walla. Selon elle, il y a un déséquilibre dans le mécanisme de financement de la campagne électorale des partis politiques. Un avis que partagent également d’autres leaders politiques. D’ailleurs, tous n’ont pas encore reçu les fonds que doit débloquer l’Etat pour le financement de la campagne électorale. Mais, l’on apprend qu’une dizaine de candidats sur la vingtaine retenus, auraient déjà perçu la première tranche de l’argent, car c’est un financement à deux phases.

Mme Kah Walla
Journalducameroun.com)/n

Une campagne de proximité
Par ailleurs Kah Walla poursuit son opération marketing sur le terrain. Ce jeudi, elle a dirigé une séance de formation de ses jeunes militants, sur les ficelles de communication du CPP dans les médias. Nous avons un candidat qui est là depuis 29 ans, il ne prend pas la peine de venir voir les Camerounais, même quand ils veulent le voir. Il reste au Palais et puis d’autres personnes courent à gauche et à droite. C’est sa stratégie. Maintenant, d’autres personnes ont d’autres stratégies. Nous, on a une campagne de proximité, on ne va pas seulement dans les capitales des régions, mais on va jusqu’aux différents départements, etc., dit-elle. Elle tentera de sillonner toutes les dix régions pour le reste des jours de campagne.

L’affiche de campagne de la candidate
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé