› Politique

Présidentielle 2018 : le conseil électoral se réunit en session ordinaire

Cette rencontre présidée par Enow Abrams Egbe, président du conseil électoral, est la première d’une série qui prendra fin avec la prochaine présidentielle.

Le conseil électoral d’Elections Cameroon (Elecam) s’est réuni ce vendredi juillet 2018, pour sa première session relative à l’élection présidentielle du 07 octobre prochain. Cette rencontre rentre dans les exigences du code électoral, qui dispose que le conseil électoral se réunira en session ordinaire une fois tous les 15 jours, jusqu’à la date du scrutin.

Selon l’ordre du jour rendu publique par la cellule de la communication d’Elecam, la réunion qui s’est déroulée à huis clos à notamment porté sur la situation de l’état en charge des élections à l’approche de l’élection présidentielle. C’est ainsi que dans son discours d’ouverture, le président du conseil électoral Enow Abraham Egbe, a rappelé qu’il sort d’une tournée auprès des 10 démembrements régionaux d’Elections cameroon, où il a eu l’opportunité de rencontrer l’ensemble du personnel.

« Nous avons pris un certain nombre de mesures qui, en ce moment, permet de redonner du sourire au personnel qui n’a que trop souffert des conflits égoïstes et inutiles (…) certains personnels ont été remerciés, d’autres ont été nommés ou mutés, afin de faire revenir la sérénité, au sein d’Elecam. Nous sortons rassurés que le moral est bon », a affirmé Enow Abraham Egbe.

Interrogé sur le point de la crise dans les régions anglophones, le président du conseil électoral a affirmé s’être rendu dans la région du Nord-Ouest, où il a remarqué qu’il « y a des craintes » au sein du personnel d’Elecam. « Les collaborateurs ont des inquiétudes certes, nul ne peut l’ignorer, mais nous comptons sur l’apport du gouvernement, qui a pris des mesures nécessaires pour que l’élection se passe dans les 58 départements».

A cette date, un seul candidat a déposé son dossier auprès de l’agence centrale d’Elecam au quartier Bastos à Yaoundé. Il s’agit de celui du MTC, dont la candidature est indépendante. Le dossier du président sortant M. Paul Biya, dont la candidature a été annoncée ce 13 juillet, est attendu ce même jour à 15h.

 

À LA UNE
Retour en haut