Présidentielle 2018 › Garga Haman Adji

Présidentielle 2018 : la décentralisation au cœur de l’offre politique de l’ADD

Garga Haman Adji, candidat à la présidentielle 2018 au Cameroun. ©Droits réservés.

Lors d’un passage sur les antennes d’une radio locale ce 04 septembre, le secrétaire général de cette formation politique s’est prononcé sur la forme de l’Etat.

L’Alliance pour la démocratie et le développement (ADD) est favorable à la concrétisation de la décentralisation au Cameroun. Cette proposition a été réitérée par le secrétaire général du parti de Garga Haman Adji, au cours d’un entretien accordé mardi à la Crtv radio.

« L’ADD a proposé, depuis la sortie du livre [programme, Ndlr] en 2004, qu’une forte régionalisation ou décentralisation puisse être faite en donnant à ces régions une certaine autonomie. Cette autonomie va leur permettre de mettre en exergue la réalité, les forces et les richesses de chacune des dix régions », a déclaré le secrétaire général de l’ADD.

Cette décentralisation pourrait être organisée autour des dix régions ou des réformes peuvent être mises en place pour une répartition « qui tienne compte des réalités sociologiques, culturelles et ethnologiques des différents peuples qui se mettent ensemble ». L’Etat décentralisé est pour l’ADD, la meilleure forme de l’Etat qui puisse garantir une véritable croissance dans toutes les localités, impliquant toutes les couches sociales.

Dans son implémentation, il sera question de ramener la gestion des ressources au niveau des régions. « À la tête de ces régions, on trouvera des gouverneurs élus, non plus nommés, et à l’intérieur, on aura des conseils de chefs », a dit l’homme politique.

Sur le plan institutionnel, l’importance du Sénat est remise en question au profit de l’Assemblée nationale. A cet effet, il affirme : « L’Assemblée nationale joue déjà très bien le rôle de fabriquant des lois avec un statut national ». Les institutions seront reformées pour un fonctionnement régional pour permettre une naissance d’économies véritables. Les structures régionales auront une fonction de proposition en matière de lois.

L’économie et la société intéressent également l’ADD, notamment la lutte contre le favoritisme. Ce concept fait d’ailleurs l’objet d’une lutte acharnée du candidat Garga Haman Adji, qui a créé l’organisation « Bonne conscience » dans le cadre de son combat contre la corruption.

« L’économie humaniste consiste, pour Garga Haman Adji, à dépouiller du capitalisme les germes de l’exploitation. Ainsi, l’employé dans une société doit être considéré comme faisant partie intégrante du capital de l’entreprise », a précisé le secrétaire général de l’ADD.

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé