Politique › Institutionnel

Présidentielle 2018: l’ambassade américaine nie avoir financé des opposants

©Droits réservés

La représentation diplomatique a été accusé, par la presse locale, d’avoir accordé une subvention à trois candidats de l’opposition à la prochaine élection présidentielle.

Accusé de vouloir instrumentaliser certains hommes politiques camerounais pour parvenir à ébranler le régime de Yaoundé, l’ambassade américaine réagit. « Le gouvernement des Etats-Unis n’a pas contribué et n’a pas l’intention d’octroyer une quelconque contribution financière à un ou plusieurs partis politiques, qu’ils soient au pouvoir ou dans l’opposition», a indiqué la chancellerie dans un communiqué publié ce jour.

Cameroun : Maurice Kamto raconte sa rencontre avec l’ambassadeur des Etats-Unis

Cette mise au point survient à la suite des révélations faites lundi par certains médias, lesquels ont cru révéler au grand jour, un financement américain de 2,5 milliards de francs CFA accordé à Maurice Kamto, Joshua Osih et Akere Muna, à l’issue d’une réunion récente tenue au siège de l’ambassade.

Des acteurs du clergé, de la société civile, des partis politiques ainsi que le ministre du Travail Grégoire Owona, ont pris part à ces assises pour « parler de ce qu’il faut faire pour résoudre la crise anglophone », selon Maurice Kamto.

« Dans le cadre de leur action diplomatique, les officiels du gouvernement des Etats-Unis rencontrent régulièrement un large éventail d’acteurs des pays hôtes», a pour sa part fait valoir la chancellerie américaine.

Les premières informations recueillies au sortir de ces audiences indiquaient que les candidats à la prochaine élections auraient demandé une intervention américaine au Cameroun. Cela avait été qualifié de trahison par certains médias.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé