› Présidentielle 2018

Présidentielle 2018 : Le MRC demande le retrait des affiches de campagne de Paul Biya

©Droits réservés.

Le directeur de campagne de Maurice Kamto, le candidat dudit parti en lice pour le scrutin du 7 octobre, a adressé une requête dans ce sens à la direction générale d’Elecam.

La campagne électorale pour l’élection présidentielle au Cameroun bat son plein dans les villes et villages du pays. Chaque candidat y va de sa stratégie pour mobiliser l’attention des électeurs et gagner leur vote. Si certains concentrent leurs efforts de communication sur les réseaux sociaux, Paul Biya, le président sortant a occupé le terrain en termes d’affichage. Dans la ville de Yaoundé, des affiches de campagne du candidat du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) sont visibles dans de nombreux quartiers. Sous différents formats, Paul Biya est présent sur les panneaux, les murs, les bacs à ordures. Certains militants ont même entrepris de poser des banderoles de soutien et de remerciement au président de la République encore en fonction.

Une omniprésence jugée scandaleuse par le Mouvement pour le Renaissance du Cameroun (MRC). Mercredi, Paul Eric Kingue, agissant pour le compte de Maurice Kamto, a introduit une requête « aux fins de faire procéder à l’enlèvement des affiches du candidat Paul Biya », auprès d’Elections Cameroon (Elecam). Dans la correspondance adressée à l’institution chargée de l’organisation des élections au Cameroun, Paul Eric Kingue convoque les dispositions prévues par le code électoral pour justifier sa requête, notamment en son article 91. Cet article explique les conditions d’encadrement de l’affichage en période électorale.

Il s’en dégage qu’Elecam est censé veiller au respect des formats et des espaces attribués aux candidats. Seulement, s’insurge Paul Eric Kingue, aucune décision d’Elecam ne fixe, pour l’instant, les formats maximum des affiches de cette élection. Par ailleurs, aucune municipalité n’a notifié le requérant « des emplacements réservés pour l’apposition de ses affiches et de son matériel de campagne », écrit Paul Eric Kingue. Celui-ci accuse Paul Biya d’avoir violé la loi et Elecam de complicité et de parti pris.

Aussi, le directeur de campagne de Maurice Kamto demande une note d’Elecam fixant le format maximum des affiches ou, le cas échéant, la publication et la notification de ladite note. Mais, il demande surtout « l’enlèvement immédiat de toutes les affiches du candidat du RDPC, Paul Biya, apposés irrégulièrement, en application de l’alinéa 5 de l’article 91 », du code électoral.

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé