International › APA

Présidentielle 2018 : les média maliens soumis à un code de conduite

La Haute autorité de la communication (Hac) du Mali a publié, mardi à Bamako, un code de bonne conduite pour les associations des professionnels de presse afin de garantir une élection présidentielle sans violence à travers une couverture médiatique exemplaire.Selon la Hac, le code prévoit que « le journaliste doit, tout au long du processus électoral, livrer aux citoyens des informations crédibles, c’est-à-dire exactes, honnêtes, impartiales, vérifiées, sourcées et recoupées ».

Le journaliste doit assurer un traitement égal, équilibré et équitable de l’information relative aux candidats et aux partis politiques en compétition, présenter de façon impartiale et objective les partis politiques, les candidats et leurs programmes en vue d’éclairer le choix des électeurs.

Avec ce code, le professionnel des média doit également promouvoir et renforcer le débat démocratique dans la pluralité des opinions ainsi que dans le respect de la vie privée, l’honneur et la dignité des candidats et des acteurs du processus électoral »

La Haute autorité de l’audiovisuel (Hac) souligne que des dizaines d’organisations et d’associations des professionnels de la presse ont déjà signé le code de bonne conduite.

On peut citer, entre autres, la maison de la presse, l’office de radiodiffusion et télévision du Mali (Ortm), les responsables de l’Union des Radios et Télévisions Libres (Urtel), le Patronat de l’Audiovisuel et des Nouvelles Technologies (Panotech), l’Alliance des Professionnelles de la Presse Ecrite (Appem), l’Association des Editeurs de la Presse Privée (Assep).

AD/te/APA

À LA UNE
Retour en haut