Politique › Institutionnel

Présidentielle 2018 : l’examen des candidatures a débuté

Enow Abraham Egbe, ouvrant une session ordinaire du conseil électoral à Yaoundé le 13 juillet 2018. DR

Le conseil électoral s’est réuni ce vendredi au siège d’Elecam à Yaoundé avec pour but d’éplucher les 28 dossiers reçus pour le scrutin du 7 octobre.

Elections Cameroon (Elecam) a jusqu’au 8 août 2018 pour publier la liste définitives des candidats retenus pour le scrutin présidentiel. Les membres du conseil électoral se sont par conséquent réunis en session ordinaire ce vendredi pour entamer l’examen des 28 dossiers enregistrés.

L’instance peut déclarer irrecevables certaines candidatures. Dans ce cas, le conseil électoral doit notifier sa décision au candidat concerné et transmettre immédiatement une copie au Conseil constitutionnel. « Si un candidat présenté par un parti politique est déclaré inéligible par le Conseil Constitutionnel après la publication des candidatures, il peut être remplacé par un autre candidat proposé par le même parti », prévoit le Code électoral.

Les partis peuvent engager des recours devant le Conseil constitutionnel au sujet du rejet ou de l’acceptation d’une candidature. Il dispose d’un délai de deux jours après les dépôts des dossiers pour le faire. Le Conseil constitutionnel a pour sa part pour sa part dix jours (après le dépôt de la requête) pour se prononcer.

Lorsqu’un candidat décède avant l’ouverture de la campagne électorale, il peut être remplacé par un autre candidat que proposera son parti. Pour ce faire, la nouvelle candidature doit parvenir à la direction générale d’Elecam vingt jours avant le scrutin.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut