› Politique

Présidentielle 2018 : Maurice Kamto promet de « revoir » les dossiers de l’opération épervier

C’est l’une des actions que le candidat du MRC à la prochaine élection présidentielle envisage de mettre en oeuvre, si jamais il est plébiscité par les camerounais.

Maurice Kamto est résolument tourné vers la prochaine présidentielle que le Cameroun devrait organiser au cours de cette année. En marge de la tenue de la convention élective de son parti politique le MRC les 13,14 et 15 avril dernier, l’ancien ministre a organisé une conférence de presse au cours de laquelle il a livré un aperçu des actions qu’il mettra en oeuvre si jamais il accède à la fonction présidentielle.

Interrogé par des journalistes sur le sort qu’il réservera aux prisonniers de l’opération épervier, Maurice Kamto a clairement promit de « revoir » cette campagne de lutte contre la corruption. « La question de l’opération épervier et très importante et elle appelle à une réflexion dans le calme, la sérénité et sans polémiques. Tout le monde aujourd’hui est enclin a penser que l’épervier est devenu un oiseau politique et non pas un animal de lutte contre la corruption. Et donc, un certains nombre de hauts responsables de la République sont aujourd’hui détenus en prison sur la base de dossier inconsistants ou de procès pas juste et équitable« , affirme-t-il.

Pour l’ancien ministre, deux dossiers en méritent d’être revue particulièrement, car pour lui cela ressemble plus à un règlement politique. « Il faudra reconsidérer les dossiers un à un. On ne peut pas les gérer de façon globale et indifférenciée. Il se peut que parmi certaines personnes détenus il y a effectivement des crimes qui leur sont reprochés et que ces crimes sont établis. Mais il y a des cas qui nous ont frappés particulièrement (…) j’ai à cœur de revoir le dossier de quelqu’un comme l’ancien ministre d’Etat Marafa Hamidou Yaya parce que dans son dossier est apparu une notion qui me parait jusqu’aujourd’hui étrange : la complicité intellectuelle. (…) J’ai également à l’esprit le dossier du ministre d’Etat Jean Marie Atangana Mebara, qui a été déclaré non coupable dans une affaire. Et au lieu qu’on le remette en liberté, quitte a trouver une nouvelle charge contre lui après, on la maintenu en prison et on a ouvert un autre dossier pour qu’il reste en prison. Ce n’est pas cette justice que je défendrai« , martèle Maurice Kamto.

Au final, le candidat du MRC s’est présenté comme quelqu’un qui veillera à la probité de la justice, même si de l’avis de certains observateurs, cette démarche pourrait dénoter d’une immiscion de l’executif dans les affaires de la justice. Maurice Kamto reste pour sa part ferme. « Il ne faut pas utiliser la justice d’un pays pour faire des règlements de compte » a-t-il affirmé en guise de conclusion.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut