Présidentielle 2018 › Paul Biya

Présidentielle 2018 : une édition révisée du projet de société de Paul Biya présentée à Yaoundé

(c) journalducameroun.com

La dédicace de l’ouvrage contenant la vision du candidat Paul Biya s’est déroulée le mercredi 12 septembre 2018 à l’hôtel Hilton, en l’absence de son auteur.

L’élite politique du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) a répondu en grand nombre à l’invitation du ministre des Arts et de la Culture, à l’occasion de la cérémonie de dédicace de l’édition révisée de l’ouvrage « Pour le libéralisme communautaire » de Paul Biya. Pas moins de 16 ministres et assimilés ont, en effet, pris la parole au cours de cet événement marathon, ayant des allures de meeting politique. La tâche assignée à chacune de ces personnalités politiques était claire : décliner les applications de la vision de Paul Biya dans son domaine de compétence.

C’est le ministre Mouelle Kombi, des Arts et de la Culture, qui a ouvert le bal de ce programme. En une dizaine de minutes, le Minac a présenté la nouvelle version de ce livre paru pour la première fois en 1987 aux éditions Pierre Marcel Favre. L’on a ainsi appris que le nouvel ouvrage compte 170 pages répartis en 7 chapitres. Il contient la vision « originelle » de Paul Biya pour le Cameroun, et comprend surtout une contextualisation adaptée. « Aucun secteur de la vie nationale n’a été épargné », a martelé Mouelle Kombi, avant de donner la parole à ses camarades du parti.

C’est ainsi que pendant trois heures d’horloge-pas moins-, les cadres du RDPC ont  entretenu l’assistance sur le projet de société du président sortant. De Laurent Serge Etoundi Ngoa à Luc Sindjoun en passant entres autres par Njoh Mouelle Ebenezer, Ndembi Yembe Paul Célestin, Jacques Fame Ndongo, Issa Thiroma Bakary ou encore Alamine Ousmane Mey… chacun y est allé de ses talents d’orateur, pour convaincre davantage ce public, au bien-fondé du chemin tracé par Paul Biya.

A la fin de la cérémonie, les différents acteurs présents n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction. « Le président a renouvelé sa pensée et précise qu’il est non seulement un homme de pensée mais aussi un homme d’action », dira le secrétaire national à la communication du RDPC, le ministre Jacques Fame Ndongo. « Il faut rassurer l’électorat flottant et convaincre celui qui est acquis », ajoute-t-il. Pour Ebenezer Njoh Mouelle, il était question d’«actualiser le contenu de cet ouvrage». « Vous voyez dans la première édition, on parlait du monopartisme, de l’Udeac,  l’économie numérique n’existait pas, il n’y avait que deux universités…tout cela est révolu aujourd’hui, d’où l’importance de cette révision », explique-t-il

Après Yaoundé, une caravane de présentation va marquer des arrêts successifs à Douala, Bafoussam, Ebolowa, Maroua et Buea entre les 13 et 21 septembre 2018. « Pour le libéralisme communautaire » coûte 6000 francs CFAA pour la version classique, et 12.000 francs CFA pour la version de luxe.

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut