› Présidentielle 2018

Présidentielle 2018 : une marche sportive se transforme en manifestation de soutien à Paul Biya

Des sportifs réunis à l’occasion de la célébration du trentenaire du Parcours Vita se sont retrouvés, malgré eux, au cœur d’une manifestation de soutien à la candidature de Paul Biya.

Le Parcours Vita de Yaoundé célèbre son trentenaire cette année. A cette occasion, l’association des sportifs abonnés à cette infrastructure a organisé, la semaine dernière, une série d’activités dont une marche sportive qui s’est déroulée le samedi 29 septembre.

Deux jours après la tenue de ce rassemblement, les langues des sportifs se délient, pour dénoncer le « guet-apens » qui leur a été tendu par des cadres du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), l’un des partis ayant présenté un candidat à la prochaine élection présidentielle camerounaise.

Plusieurs participants à la marche du trentenaire du Parcours Vita ont, en effet, approché Journalducameroun.com pour dénoncer « le piège » qui leur a été tendu ce jour-là. Ginette N. a pris part à ladite marche. Elle raconte : « Nous nous sommes retrouvés au Parcours Vita, il était 7h. Avant la marche, ils [les organisateurs, Ndlr] ont pris la parole pour une série de discours. Après la présidente de l’association, le ministre du Travail s’est placé devant nous, et a commencé à tenir un discours politique. Il a dit que le président aime les camerounais et que c’était une coïncidence heureuse que le Parcours Vita célèbre son anniversaire le jour même où le président Biya ouvre sa campagne à Maroua. Il a parlé ainsi pendant une dizaine de minutes, puis nous sommes partis, avec devant nous, des personnes tenant des banderoles», explique-t-elle.

La marche aurait continué jusqu’au boulevard du 20 mai, où les sportifs ont été disposés tout au long de la route. « C’est à ce moment que j’ai découvert ce qui était écrit sur ces fameuses banderoles. L’une d’elles avait comme message : « La jeunesse du Cameroun rend hommage au président Paul Biya ». Je me suis également rendu compte que nous nous sommes arrêtés à cet endroit car le président de la République devait emprunter ce chemin pour se rendre à Maroua. Les agents de sécurité semblaient d’ailleurs nous attendre», ajoute Ginette.

Sur son compte Twitter, le ministre du Travail et de la Prévoyance sociale, Grégoire Owona a partagé les images de ladite marche sans jamais mentionner qu’il était lié d’une quelconque manière à l’anniversaire du Parcours Vita.

Les participants, eux, se sentent abusés, et dénoncent la supercherie. « Je ne prendrai plus part à une manifestation publique de ce genre jusqu’à la fin de la campagne », conclue Ginette F.

 

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé