› Présidentielle 2018

Présidentielle camerounaise : les Etats Unis appellent au calme avant les résultats du scrutin

Peter Henry Barlerin, ambassadeur des Etats-unis au Cameroun. ©Droits réservés.

La chancellerie américaine appelle toutes les parties engagées à attendre les résultats avant de se prononcer sur de potentielles victoires.

La position officielle des Etats-Unis sur le contexte électoral au Cameroun en lien avec l’élection présidentielle est connue. Le pays de Donald Trump vient de se prononcer pour une période post-électorale pacifique. « Nous demandons à toutes les parties d’attendre que les résultats officiels soient annoncés avant de faire des déclarations sur le prétendu gagnant, et de régler pacifiquement toute plainte par des voies juridiques établies », a déclaré l’ambassade américaine sur sa page Facebook ce mardi.

La déclaration de la chancellerie précise sa « neutralité » par rapport aux évènements en cours, même si elle corrobore, de manière implicite, la position du gouvernement camerounais face à Maurice Kamto. Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a revendiqué, hier, sa victoire au scrutin tenu dimanche sur le territoire national. Les résultats, eux, sont attendus le 22 octobre.

Depuis que Maurice Kamto s’est auto-proclamé président, les membres du gouvernement multiplient de sorties pour tenter de contrecarrer ses projets. S’il n’a pas clairement appelé au soulèvement populaire, sa sortie d’hier fait planer le spectre d’une crise post-électorale sur le Cameroun. Les cadres du régime crient à l’illégalité de la démarche. Grégoire Owona, Issa Tchiroma Bakary, Jean Nkuete… soutiennent que seul le Conseil constitutionnel est habilité à déclarer un vainqueur.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé