› International

Présidentielle Ivoirienne : Analyse d’un taux de participation « record »

Ce taux historique de 80% de participation au vote de dimanche prend également en compte les résultats provisoires à l’étranger, où ADO l’emporte

80%, un taux de participation  » historique », qualifient certains médias occidentaux. Un record jugent d’autres observateurs politiques de la scène ivoirienne. En gros, 8 électeurs sur dix se sont déplacés pour aller voter dimanche. Une belle leçon de démocratie, quant certaines élections laissent la population indifférente ou enregistrent une mauvaise préparation et distribution des cartes d’électeurs. Le jour du vote, on pouvait encore aller retirer sa carte jusqu’à 17h. L’attente en valait ainsi la peine en Côte d’Ivoire après de multiples et incessants reports depuis 10 ans. De plus, on acquiescerait presque à la phrase de Laurent Gbagbo lancée au détour d’un meeting :  » Il vaut mieux ne pas faire d’élections si l’on n’est pas prêt que de se précipiter sous la pression internationale ». Un taux de participation record donc qui montre la volonté du peuple de faire entendre sa voix. A présent, les candidats admettront-ils le vote de la rue? Sur cette tendance, se distinguent deux candidats, Laurent Gbagbo et Alassane Dramane Ouattara, en tête des premières estimations. Pour ce dernier, le succès se situe dans les régions nord de la Côte d’Ivoire. Ouattara lui-même longtemps décrié pour ses origines étrangères, y gagne une adhésion populaire et s’octroie même des partisans dans l’Ouest Ivoirien où Laurent Gabgbo a raflé la mise. Le sud est plus ou moins revenu à Henri Konan Bédié qui reste toutefois loin derrière les deux premiers. Mais, ces tendances confirmeront-elles, une suite qui se jouera surtout sur le district d’Abidjan, qui concentre plus du tiers de l’électorat où se jouera la grande bataille. Les résultas varient d’une commune à l’autre. Mais Gbagbo remporte le plus de voix dans le District d’Abidjan. Et Ouattara viendrait en tête à Adjamé, Attécoubé et Anyama ; Bédié se contentant lui de Treichville, d’après le site « Connectionivoirienne.net ».

Résultats provisoires à l’étranger
D’après les chiffres fournis par la CENI, Alassane Ouattara arrive en tête aux Etats-Unis avec 1513 voix contre 645 Pour Gbagbo et 213 pour Bédié, ce qui montre la popularité du candidat Ouattara dans les sphères internationales, notamment en raison de son passé au FMI. Au Mali, ADO arrive également en tête avec 636 voix de même qu’au Sénégal avec 442 voix et 642 au Gabon des pays où existe une forte communauté ivoirienne. Par contre au Canada, c’est Gbagbo qui devance ses concurrents. Les résultas en France ne sont pas disponibles pour l’heure en raison d’un problème de logistique à l’Ambassade de Côte d’Ivoire. Mais globalement ADO l’emporte à l’étranger.

En attendant des résultats plus définitifs, la communauté internationale appelle maintenant à la sagesse. Sagesse des candidats pour accepter les résultats qui arrivent au compte goutte, des résultats attendus pour mercredi. L’on se dirige sans doute vers un second tour selon toutes les estimations et vers le fameux duel Gbagbo-Ouattara longtemps attendu par les protagonistes eux-mêmes, même si Gbagbo aurait préféré remporter la mise dès le premier tour. Sûr de lui, il a mainte fois, lâché des déclarations pérémptoires dans la presse notamment, cette réponse à la question: « Pourquoi le peuple ivoirien doit-il voter pour vous ? ». Il avait répondu: « Parce que je détiens les clés de leur avenir » : Mais il faut retenir que pour l’heure, c’est la rue qui a parlé et qui s’exprimera sans doute encore. Les candidats écouteront-ils ?

80% de participation, taux record
AFP)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut