Dossiers › Présidentielles 2011

Présidentielle: Petit débat autour du code de bonne conduite

Quelques uns des candidats à la présidentielle camerounaise n’ont pas signé le code élaboré par Elecam

La commission électorale camerounaise (Elecam) a présenté un code de bonne conduite aux 23 candidats engagés dans la course à la présidentielle du 9 octobre prochain. Ce code engage plusieurs acteurs inscrits dans le processus électoral parmi lesquels Elecam, l’administration, la Justice, les partis politiques légalisés, les candidats aux élections, les organisations de la société civile et les médias des services public et privé. Le document d’à peine dix pages énonce les règles à observer avant pendant et après le scrutin. Proposé en français et anglais, il est un ensemble des règles contraignantes que les parties prenantes doivent impérativement respecter pour un bon déroulement du processus électoral, a précisé Samuel Fonkam Azu’u, le président du conseil électoral de ELECAM. C’est pourquoi, ces partis se doivent d’adopter certaines attitudes en vue de garantir le bon déroulement du processus électoral, notamment la tenue d’élections transparentes, le droit de se porter candidat, le droit de vote, le suffrage universel, l’égalité du suffrage, le vote secret et la libre expression de la volonté des électeurs. Ce code les invite donc «à respecter le verdict des urnes» en cas de contestation des résultats des élections. Ainsi, les parties prenantes approuvent que l’élection comme le seul moyen légitime de conquête du pouvoir en démocratie. Elecam précise pour sa part que le code n’a aucun caractère obligatoire.

De petits désaccords
S’il a été approuvé et signé par une majorité d’acteurs de ce processus électoral, le code de bonne conduite émis par Elecam ne fait pas l’unanimité. Certains partis de l’opposition rejettent des dispositions énoncés dans le document. En premier lieu, la candidate du «Cameroon people’s party» a tenu à cet effet une conférence de presse pour donner les raisons de ce refus: le Cpp n’a pas signé le code de bonne conduite. Nous ne sommes pas satisfaits de ce code. Au stade actuel, nous ne devons plus être dans les généralités. Ce code devait contenir des éléments spécifiques et concrets. Par exemple l’intégration des handicapés dans le processus. Et puis dans ce code, il n’y a aucun mot sur les forces de l’ordre, qui ne doivent poser des actes de violence en période électorale. C’est sans enthousiasme que l’un des jeunes loups de cette présidentielle s’est prononcé sur le contenu du code. Pour Simon Pierre Atangana Nsoe, candidat du «Grand Cameroun», ce code sera difficilement respecté par le parti au pouvoir, par les médias publics et par certains médias privés qui ont peur du pouvoir. Je voudrais aussi dire que l’existence d’un code ne garantit pas totalement la paix avant, pendant ou après les élections a-t-il avancé pour ne pas y adhérer. Quand au Mouvement Progressiste, son candidat réfute l’article mentionnant que les médias, les candidats, les partis et les observateurs, s’interdisent toute publication de tendance. Hors de question de ne pas publier les procès-verbaux, prévient-il. La Dynamique Citoyenne, qui souhaite prendre part a ces élections avoue ne pas prendre en compte les recommandations d’un organe peu transparent faisant référence à Elecam.

C’est en septembre 2010 que ce code a été mis sur pieds à l’issue de la première concertation nationale entre Elecam et les autres acteurs du processus électoral. Cet ensemble de règles édicté en période électorale, appelé code de bonne conduite vient renforcer les lois déjà existantes en matière d’élections. Il prend en compte les codes utilisés à travers le monde, les lois régissant les élections au Cameroun et les réalités propres au pays. C’est en principe ce 25 septembre que la campagne débute sur tout le territoire du Cameroun.

Un code pour l’expression de la démocratie


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé