International › APA

Présidentielle sénégalaise : Macky Sall termine sa campagne à l’intérieur du pays

Le candidat sortant Macky Sall a clôturé, dimanche soir à Thiès (70 km de Dakar), la ville de l’un de ses plus redoutables challengers pour cette présidentielle, Idrissa Seck, les tournées qu’il a entamées depuis le 3 février dernier à l’intérieur du pays, au quinzième jour de la campagne électorale qui doit s’achever vendredi prochain, l’avant-veille du premier tour.Après avoir passé la nuit dans sa maison de Fatick, sa région natale dans laquelle il a présidé un grand meeting hier samedi, Macky Sall a poursuivi ce matin son chemin avec sa caravane dans la région de Thiès. Il a d’abord fait escale dans le département de Tivaouane pour un meeting, avant d’arriver dans la ville de Thiès où il en a tenu un autre qui a été suivi par une grande assistance.

 Cette étape marque la fin de ses tournées qu’il a effectuées dans les 13 régions du pays. Et à partir de demain lundi, il entamera un nouveau parcours, cette fois dans la capitale, pour convaincre, pendant cinq jours, les 1.687.826 électeurs de Dakar de voter pour lui le 24 février prochain.

 A Thiès en revanche, au vu de la foule, le candidat Macky  Sall a dit qu’il a « compris » que la population de cette région a « adhéré à la modernité » qu’il leur propose. « Thiès a choisi ! », s’est-il exclamé.

 En cas de réélection, « le chemin de fer sera réhabilité. Ce sera ma priorité dès le mois d’avril (2019) ». Dans ses promesses, il a également ajouté qu’il va « rendre à Thiès son rôle carrefour ».

 Face à quatre adversaires pour cette présidentielle, le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, ensemble pour un même espoir) appelle les électeurs thiessois à « voter pour le candidat qui puisse développer » leur ville, en l’occurrence lui.

 «Je vous promets le bonheur et l’emploi », a lancé Macky Sall à cette population, dont il promet de doter les « jeunes » et les « femmes » des « financements » de la Délégation à l’entreprenariat rapide (Der), mise en place depuis l’année dernière pour un budget annuel de 30 milliards FCFA  en vue de soutenir les projets.

 Thiès, une région stratégique dans les élections sénégalaises, compte avec ses trois départements (Thiès, Mbour et Tivaouane) un électorat de 901.216 personnes sur un total du fichier national estimé à 6.683.043 électeurs, soit près de 15%.

 Outre le candidat Idrissa Seck, né en 1959 dans cette ville dont il fut le maire pendant 12 ans (2002 – 2014), son homologue Ousmane Sonko est lui aussi né à Thiès (en 1974) même s’il est originaire de la Casamance.

 Ces deux candidats seront parmi les quatre de l’opposition, dont Issa Sall et Madické Niang, qui tenteront d’empêcher au candidat sortant Macky Sall de briguer, dimanche prochain au premier tour, un second mandat quinquennal après son septennat.

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé