Politique › Institutionnel

Présidentielles de 2011 au Cameroun: Le processus électoral est enclenché!

Avec les inscriptions sur les listes électorales qui viennent de démarrer à travers le pays, la machine électorale se met en marche

Depuis la mise en place d’Election’s Cameroon (ELECAM), son premier test grandeur nature sur le terrain sera bien évidemment la gestion et la supervision des élections présidentielles de 2011. A moins d’un an de cette grande échéance électorale, le processus vient d’être enclenché sur l’ensemble du territoire national avec l’enrôlement des électeurs. Comme le dit un adage populaire bien connu de tous, l’exemple vient d’en haut! Et c’est pour ne pas déroger à cette règle que le gouverneur de la région de l’Adamaoua a tenu à donner le ton de ces opérations d’enrôlement dans sa circonscription de compétence. En se rendant ce jeudi 19 octobre avec ses proches collaborateurs dans les bureaux de l’antenne communale de l’arrondissement de Ngaoundéré premier, Enow Abram’s Egbe a ainsi posé un acte qui donne à l’électeur le droit incontestable d’accomplir son devoir citoyen le moment venu. Aussi a-t-il saisi cette opportunité pour lancer un vibrant appel aux populations de Ngaoundéré à s’inscrire massivement sur les listes électorales. A sa suite, d’autres potentiels électeurs ont également accompli leur devoir citoyen en se faisant enregistrer sur les listes électorales. Pendant que les inscriptions s’ouvraient dans l’arrondissement de Ngaoundéré premier, d’autres opérations similaires se déroulaient également à l’antenne communale de l’arrondissement de Ngaoundéré deuxième.

Sont concernés, tous les camerounais des deux sexes qui ne se sont jamais inscrits sur une liste électorale, tous ceux qui ont changé de résidence, mais aussi et surtout des jeunes ayant atteint la majorité électorale fixée au Cameroun à 20 ans. C’est le seul acte citoyen qui nous permet de décider du destin et de l’avenir de notre pays et le nombre d’inscrits est très important parce qu’il permet de mieux cadrer les prévisions des décideurs, a déclaré Enow Abram’s Egbe. Certes les inscriptions sont encore timides sur le terrain, mais à tous ceux qui s’inscrivent, un récépissé leur est délivré, en attendant l’obtention de la carte d’électeur. Autant le dire, c’est maintenant que les partis politiques devraient faire preuve de leurs capacités de mobilisation de leurs militants et de leurs électeurs afin de maximiser leurs réelles chances le jour du scrutin. La délégation régionale d’Election’s Cameroon (ELECAM) pour l’Adamaoua a à cet effet élaboré depuis quelques jours, des messages de sensibilisation ainsi que des spots publicitaires radio afin que nul n’ignore. Il faut que cela soit clair pour tous, sans inscription sur les listes électorales, pas d’élection possible le jour-j.


Camer.be)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé