Société › Société

Prise en charge des personnes handicapées, le Cameroun à la traine

Les associations invitent le gouvernement à plus d’efforts

Mobilisation autour des handicapés
Célébrée chaque année le 3 décembre, la Journée internationale des personnes handicapées vise à faire mieux connaître les questions de handicap, les droits des personnes handicapées et les avantages qu’il y a à les associer à tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle de leurs communautés. Elle est l’occasion de mobiliser les énergies pour veiller à ce que les personnes handicapées puissent exercer leurs droits humains et participer à la vie de la société sans réserve et dans des conditions d’égalité, conformément à l’objectif qui a été fixé par le Programme d’action mondial concernant les personnes handicapées, adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1982. Le thème de la célébration cette année était:Assurer l’intégration des personnes handicapées à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

La ministre Bakang Mbock invite à la solidarité nationale
La célébration officielle de cette 18ème édition de l’évènement a eu lieu à l’esplanade du palais des sports de Yaoundé. La ministre des affaires sociales, Catherine Bakang MBock, est revenue sur l’impérieuse nécessité de participer au mouvement de solidarité nationale en faveur des handicapés. Mais elle a aussi évoqué l’ensemble des actions que le gouvernement au moyen de son ministère et des ministères connexes a pris en faveur de la personne handicapée. On peut citer l’entrée en vigueur de la loi portant promotion et protection des personnes handicapées: Donnant suite aux recommandations du forum sur la solidarité nationale, tenu à Yaoundé en juin 2005, la ministre des affaires sociale et son collègue Bapès Bapès Louis des enseignement secondaires, avaient signé une circulaire en faveur de la gratuité de l’école pour les enfants camerounais handicapés ou de parents handicapés dans les établissements scolaires publics.

Beaucoup reste à faire
Pourtant malgré tous ces efforts les personnes handicapées qui comptent pour une bonne part de la population camerounaise, se heurtent encore à des obstacles qui les empêchent de participer à la vie de leurs communautés. Elles sont souvent contraintes de vivre en marge de la société. Elles sont souvent victimes de préjugés et de discriminations, et se voient régulièrement refuser la jouissance de droits aussi élémentaires que le droit à l’alimentation, à l’éducation, à l’emploi, aux soins de santé et à la médecine de la procréation. C’est pourquoi leur épanouissement est au c ur des préoccupations du gouvernement camerounais. Jeannine Nsonga est handicapée des deux jambes, elle vit encore chez ses parents. Lorsqu’un homme m’approche par exemple, il se comporte comme un clignotant ; lorsqu’on est à deux, il m’aime et lorsque nous sommes en public, il devient distant, ce qui fait que je préfère rester seule affirme t’elle.

Le soutien de la communauté internationale
Au niveau international, l’une des méthodes efficaces destinées à associer les personnes handicapées au développement est la réadaptation à base communautaire (RBC), qui est appliquée dans plus de 90 pays du monde. Élément constitutif de la stratégie globale de développement local visant à réduire la pauvreté, égaliser les chances et faire participer les personnes handicapées à la vie de la société, la RBC est une méthode souple et dynamique, qui s’adapte à la diversité des conditions socioéconomiques: terrains, cultures et systèmes politiques de par le monde et englobe l’accès aux soins de santé, à l’éducation, aux moyens d’existence, à la participation à la vie locale et à l’intégration dans la communauté.
Les cérémonies de célébration à Yaoundé se sont achevées par des animations musicales faites par des handicapées. Pour clôturer, le ministre a procédé à la traditionnelle photo de famille

Le sport pour handicapés s’est développé dans le pays
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut