Politique › Judiciaire

Le procès des manifestants anglophones reporté au 27 juillet

L’audience prévue ce jeudi n’a pas pu se tenir du fait de l’absence d’un accesseur.

Le procès de Nkongho Agbor Balla, Fontem Neba, Mancho Bibixy et 24 autres manifestants anglophones est reporté au 27 juillet 2017. L’audience programmée ce jeudi, 29juin, ne s’est pas tenu pour constitution illégale du tribunal. Les accusés étaient présents, la juge Abega l’était aussi. L’absence de l’un des deux accesseurs désignés dans le cadre de ce affaire a conduit la juge a reporté le procès. Si l’audience avait eu lieu, elle aurait permis l’audition d’une vingtaine de gendarmes et militaires présentés par le ministère public comme témoins.

Certains des avocats qui, audience après audience, affluent au Tribunal militaire de Yaoundé, en soutien à leurs confrères Nkongho Agbor Balla, y voient une décision normale. «Quand on a désigné un juge ou des accesseurs, il faut qu’ils soient là. Sinon comment vont-ils faire pour se prononcer s’ils n’ont pas suivi tous les débats ? La juge était dans son droit de reporter l’audience», déclare Me Mbianda. Pour d’autres par contre, le problème se situe ailleurs «Quand un avocat défend son client il souhaite que les procédures avancent le plus rapidement pour que ce dernier puisse vite retrouver la liberté. Même si la juge n’est pas allée contre la loi en reportant le procès, il reste   qu’on aurait quand même pu ouvrir les débats ce jour. Ce n’est pas comme si les débats avaient commencé depuis. Et puis il faut voir qu’on a à peu près 28 personnes à juger dans le cadre de ce dossier, donc si on commence comme ça on risque de ne pas s’en sortir», indique me Emmanuel  Simh.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé