Société › Société

Produits de première nécessité : Les prix en baisse

Les populations se ravitaillent dans les marchés témoins où les marchandises sont vendues à moindre coût.

Au moment où les commerçants font des spéculations dans les marchés du fait des fêtes de fin d’année, le ministère d u Commerce ouvre des marchés témoins aux populations. Dans l’une des salles de la délégation du Commerce de Yaoundé aménagée pour la circonstance, les produits sont disposés à même le sol avec leur prix marqué en rouge sur des bouts de papier. On y distingue des bananes plantains dont les prix varient entre 300Fcfa et 3500Fcfa. Des sacs de macabo disposés dans des sacs « baco », avec un prix unique de 2500Fcfa le sac. Sur les murs, la grille des prix est affichée indique : 1950Fcfa le Kg de viande de b uf sans os, 1850Fcfa le Kg de viande de porc, ou encore le Kg de maquereau doré 25+ très prisé par la population camerounaise vendu à 950fcfa. Ainsi que le savon CCC 400g vendu à 300Fcfa.

Ces prix pratiqués sont moins coûteux que ceux appliqués dans les marchés à en croire les consommateurs. Sidonie Tsahui est de ceux là qui se ravitaillent dans ce point de vente. « Pour les fêtes, j’ai acheté un régime de plantain ici à 800Fcfa, on achète le même régime au marché Mokolo à 1500Fcfa voire 2000Fcfa. Egalement, j’ai acheté de la viande à bas prix, alors qu’au marché il fallait débourser 3000Fcfa pour le Kg de porc. Ce qui m’a permis de nourrir toute ma grande famille le jour de noël ».


upload.wikimedia.org)/n

D’après le chargé des ventes, Valentin Bikaï, le site reçoit environ 100 à 150 personnes qui viennent s’approvisionner par jour pendant les week-ends où encore pendant les périodes de fête. Cette activité fait suite à une convention signée entre le ministère du Commerce et le syndicat national des commerçants du Cameroun(Scnc). Ce, dans le cadre de la lutte contre la vie chère menée par le Mincommerce.
Autre lieu de vente agréé c’est celui du marché du poulet issu du partenariat entre l’interprofession avicole et le gouvernement. Au lieu dit Hygiène mobile à Yaoundé tout comme au marché Sandaga à Douala, les populations se bousculent pour avoir les poulets de 1,8-2Kg au prix unique de 2200Fcfa le Kg. Au cours d’une tournée organisée le 23 décembre par le ministère du Commerce, Ahmadou Moussa, président de l’Ipavic a révélé avoir commencé par vendre 5000 poulets le premier jour à Yaoundé « mais après deux heures, le stock était épuisé. Après, nous avons mis 8000 et 15 000 poulets, qui ont été vendu intégralement deux heures plus tard. Nous faisons actuellement des efforts pour satisfaire la grand nombre de personne possible ».
A Soccint également, les prix du vin rouge sont revus à la baisse du fait du déstockage de la marchandise. Le Baron de Queriac habituellement vendu à 6583Fcfa est vendu pour la circonstance à 1400Fcfa. Les Côtes-du-Rhône vendu à 5100 y sont à 1500Fcfa. Dans les grandes surfaces telles que Casino, Skt, Mahima et bien d’autres les prix sont également revus à la baisse.
Les populations invitent le ministère du Commerce à ne pas se limiter à la période des fêtes, mais que ces ventes promotionnelles soient permanentes.


Journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut