› Eco et Business

Produits de première nécessité: Les prix revus à la baisse entrent en vigueur ce 1er juillet

Ces nouveaux prix concernent le riz, le sel de cuisine, le poisson frais congelé, le fer à béton, les manuels scolaires, l’eau, l’électricité, le téléphone.

La date du premier juillet 2009 est enfin arrivée. Une date que les consommateurs attendaient depuis la signature le 22 juin 2009 des protocoles sur la baisse des prix des produits de première nécessité. Une décision qui a été prise au cours des réunions de concertations entre le ministre Luc Magloire Mbarga Atangana, les organismes de régulation, les associations de protection des consommateurs, les opérateurs économiques et autre mouvement syndical. Cette décision concerne les filières telles que le riz, le sel de cuisine, le poisson frais congelé, le fer à béton, les manuels scolaires, l’eau, l’électricité, le téléphone, la farine de froment et produits dérivés.

Les nouveaux prix dont le gouvernement camerounais rassure de veiller à la stricte application, devraient être appliqués dès ce jour. Ils sont de 125 francs CFA au lieu de 150 francs pour la baguette de pain. Les revendeurs pourront s’en procurer après des boulangeries à 110 francs CFA ou à 105 francs CFA selon qu’ils soient affiliés à un syndicat patronal des boulangers.
Pour ce qui est de la tôle ondulée, la feuille de 3 mètres qui se vendait à 5950 à Douala et à Yaoundé, se vendra dorénavant à 5400 francs CFA tandis que la feuille de 2 mètres coûtera 600 francs CFA. Dans la filière du fer à béton, la baisse est de faible importance. Elle varie entre 23 francs CFA et 150 francs CFA par unité. Au détail le fer à béton devra coûter 1200 et 1210 francs CFA selon que l’on se trouve à Douala ou à Yaoundé. Il faut rappeler que qu’avec l’ancienne grille des prix, le fer de 6 se vendait en gros à 1175 francs CFA. Il sera donc dorénavant vendu à 1152 francs CFA à Douala et à 1100 francs CFA à Yaoundé.

Les consommateurs du riz ne sont pas en reste dans cette nouvelle grille tarifaire. Le prix du riz 25% de Brisures (sac de 50 kg) en gros devra être commercialisé à 13000 et 13.200 contre 13200 francs CFA ou 13.500 francs CFA, soit une baise de 200 francs CFA. Au détail la baisse est aussi perceptible: 13.500 et 13.900 en détail à Douala et à Yaoundé. Pour ce qui est du riz 5% de Brisures la baisse des prix par sac de 50 kg atteint pratiquement 700 francs CFA, soit 16.000 francs CFA contre 16.700 francs CFA.
La farine fait aussi partie des produits dont le prix de vente a subi une baisse. Le sac de 50 kg de farine coûtera désormais 17000 francs CFA à Yaoundé contre 18000 francs CFA antérieurement. Enfin le poisson, très prisé par les consommateurs. Le poisson Maquereau 25+ Mauritanien retrouve son ancien prix à savoir 800/825 francs CFA le kg. Contrairement au prix de 1000 francs pratiqués jusqu’ici par les commerçants Camerounais. Le poisson Corvina petit modèle se vendra à 875/900 francs CFA alors que le grand modèle coûtera 925/950 francs CFA le kg.

Dans les rues de Yaoundé, les populations espèrent que ces nouveaux prix seront scrupuleusement respectés, car plusieurs consommateurs de pains et de riz disent avoir acheté le produit ce 1er juillet 2009 aux prix habituel. C’est-à-dire, la baguette de pain à 150 Fcfa au lieu de 125 Fcfa. Et le Kg de riz à 450 FCfa comme d’habitude. Ces derniers exhortent le ministère du Commerce à veiller à l’application des nouveaux prix afin que cette nouvelle baisse des prix des produits de première nécessité ne reste pas inappliqué comme ce fut le cas avec celui qui est intervenu au lendemain des émeutes de la faim au Cameroun.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut